Interdiction de quitter Mouelle Kombi : le ministre s’explique

0

• Le ministre des Sports explique pourquoi il n’est pas aux JO de Tokyo

• Sa priorité est l’organisation de la prochaine CAN

• Plusieurs défis attendent le président de Cocan

Depuis hier, des informations déferlent sur internet selon lesquelles le ministre des Sports et de l’Éducation physique, le Pr Narcisse Mouette Kombi, n’est pas autorisé à quitter le territoire camerounais. Il est dit que le Ministre des Sports n’avait pas l’autorisation de la Présidence de la République pour se déplacer pour participer aux Jeux Olympiques à partir d’aujourd’hui à Tokyo au Japon et qu’à ce titre il est le Président du Comité National Olympique Ahmad Kalkaba dirigeant la délégation camerounaise en sa qualité de Président du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun.

En réponse à cette information, Gabriel Nloga, chef de la cellule communication du ministère des Sports, vient de démentir.
Dans la note, il précise qu’il n’était pas question que Narcisse Mouelle Kombi se rende à Tokyo et qu’à ce titre il est représenté par le président du comité national olympique, le colonel Kalkaba Malboum. Le responsable de la communication du Minsep a déclaré que la priorité du président de Cocan 20-21 était de se préparer pour la cérémonie du tirage au sort juste après les Jeux olympiques.

Ci – dessous le démenti complet du chef de l’ unité de communication du Minsep .

Pendant quelques heures, une information trompeuse et fictive a circulé avec la source de certains sites Internet spécialisés dans l’acte d’accusation, dans le but de révéler la vérité sur l’absence du ministre des Sports et de l’Éducation physique, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, twistant les réseaux sociaux aux JO de Tokyo.

Pour rétablir la vérité des faits, je tiens à préciser que le succès de la CAN à venir est la préoccupation essentielle des hautes autorités de la République, du patron du mouvement sportif national et de ses extensions de représentativité sur la scène mondiale .

Par ailleurs, il convient de rappeler que malgré l’importance reconnue des Jeux Olympiques, événement important qui sanctifie la présence des meilleurs athlètes au plus haut niveau sportif international et leur symbole, le ministère des Sports et de l’Éducation physique a choisi plusieurs Olympiades, de privilégier la prise en compte du contexte, comme c’est encore le cas cette année, en ce qui concerne l’intérêt des Camerounais pour et pour la CAN, toutes les composantes socio-politiques confondues d’une part et d’autre part, puisque l’Etat a toujours souscrit à tous les volets financiers et à la composition de la délégation camerounaise aux Jeux Olympiques Dès le début, le patron des sports a eu la gentillesse de désigner son représentant à cette compétition, en la personne de M. Ngana Enguene Emery, alors directeur de développement du sport de haut niveau, qui vient d’être promu inspecteur des services numéro 1 au Minsep.

Ce dernier, qui est déjà à Tokyo, au Japon, envoie des rapports quotidiens au Minsep, ainsi qu’au président du CNOSC qui fait partie de cette délégation.

Particulièrement en vue de la prochaine CAN et pour assurer à cet événement, un succès exceptionnel, le Minsep, Président de Cocan, sous la très haute impulsion du Président de la République, Son Excellence Paul Biya et la coordination du Premier Ministre, Chef de le gouvernement, président de la COMIPCAN, suit avec une grande attention les préparatifs de ce prestigieux concours. Avec tout près de nous, l’arrivée dans quelques jours d’une mission d’inspection CAF-FIFA dont la tâche sera d’inspecter intégralement le stade d’Olembe en vue de son approbation dans la perspective de la rencontre inaugurale entre le Cameroun et le Malawi. Septembre 2021 comptant pour les qualifications pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

De plus, dans quelques jours aura lieu le tirage au sort des groupes CAN, dont les préparatifs sont une préoccupation actuelle de Cocan 2021.

Toute autre fable sur la présence non physique du régulateur du mouvement sportif est une cruelle utopie et une influence malsaine d’esprits naïfs dont le but est de nuire à l’honorabilité des personnalités.

Le Minsep, Président de Cocan, s’applique sereinement et certainement avec abnégation à la concrétisation de la très haute volonté du Président de la République et des instances du football international, sans oublier le public sportif national que devrait vouloir la CAN TOTAL ENERGIES CAMEROUN 2021 du 9 janvier . jusqu’au 6 février 2022 est la plus belle de toutes les éditions de cet illustre concours.

Le chef de l’ unité de communication du Minsep .

Gabriel NLOGA
Journaliste senior hors échelle

#Interdiction #quitter #Mouelle #Kombi #ministre #sexplique

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.