Home Actualité Cameroun La CPI émet un mandat d’arrêt contre Vladimir Poutine pour crimes de guerre en Ukraine »
Actualité Cameroun

La CPI émet un mandat d’arrêt contre Vladimir Poutine pour crimes de guerre en Ukraine »

La Cour Pénale Internationale (CPI) a annoncé vendredi dernier qu’elle avait émis un mandat d’arrêt contre Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie, pour des crimes de guerre en Ukraine. Cette décision intervient alors que la guerre en Ukraine se poursuit depuis le 24 février 2022.

La Chambre préliminaire II de la CPI a émis des mandats d’arrêt contre deux personnes dans le cadre de la situation en Ukraine : Vladimir Poutine et Maria Alekseyevna Lvova-Belova, commissaire présidentielle aux droits de l’enfant en Russie, selon un communiqué de l’IPC. Poutine est accusé d’être responsable du crime de guerre de déportation illégale de population, en l’occurrence des enfants, et de transfert illégal de population des zones occupées d’Ukraine vers la Russie.

Cette nouvelle est un véritable tournant dans la guerre en Ukraine, qui a commencé il y a plus d’un an. Depuis le début de cette guerre, l’Ukraine et ses alliés ont demandé à plusieurs reprises que des poursuites soient engagées contre Vladimir Poutine. Cette décision de la CPI devrait donc réjouir l’Ukraine et ses alliés, qui ont réclamé la justice depuis longtemps.

Cette annonce a également des répercussions sur les relations internationales entre la Russie et les autres pays. La Russie a immédiatement rejeté cette décision, qualifiant la CPI de « court arbitraire », affirmant que cette décision était politique et n’avait aucune base légale. La Russie a également déclaré qu’elle ne coopérait pas avec le CPI dans cette affaire.

Les alliés de l’Ukraine ont, quant à eux, mentionné cette décision de la CPI. L’Union européenne a déclaré qu’elle soutenait renforcé la décision de la CPI et a appelé la Russie à coopérer avec la cour. Les États-Unis ont également qualifié cette décision et ont appelé la Russie à respecter les normes internationales en matière de droits de l’homme.

Cette décision de la CPI est un événement important pour les relations internationales, mais elle ne mettra pas fin à la guerre en Ukraine. Cependant, elle pourrait inciter la Russie à chercher une solution diplomatique à ce conflit. De plus, cette décision est un rappel pour tous les dirigeants du monde que les crimes de guerre ne seront pas tolérés et que ceux qui en sont responsables seront traduits en justice.

En conclusion, cette décision de la CPI est un événement majeur dans la guerre en Ukraine. Elle montre que les crimes de guerre ne seront pas tolérés et que les responsables seront traduits en justice. Bien que cela ne mettrait pas fin à la guerre en Ukraine, cela pourrait inciter la Russie à chercher une solution diplomatique.

 

#Courpénaleinternationale, #mandatdarrêt, #VladimirPoutine, #crimesdeguerre, #Ukraine, #opérationspécialemilitaire, #ChambrepréliminaireII, #MariaAlekseyevnaLvovaBelova, #droitsdelenfant, #déportationillégaledepopulation, #transfertillégaldepopulation, #zonesoccupées , #Russie

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

L’Afrique victime collatérale du conflit russo-ukrainien : le cri d’alerte du président ghanéen

Nana Akufo-Addo L’invasion de l’Ukraine par la Russie, débutée en février 2022,...

Les Marocains se méfient des médias nationaux et privilégient les réseaux sociaux

Liberté de la presse Les Marocains font de moins en moins confiance...

Le Burkina Faso en proie aux rumeurs : Report du Conseil des Ministres et arrivée de forces étrangères

Ibrahim Traoré, président de la Transition du Burkina Faso Ce mardi, l’état-major...

Tchad : 9 morts et 46 blessés dans l’explosion d’un dépôt de munitions à N’Djamena

Explosion dans un dépôt de munitions au Tchad Un incendie d’origine indéterminée...

[quads id=1]