la Ligue Camerounaise des Consommateurs s’en prend violemment à Nourishka

0

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux ce jeudi et parvenu à la rédaction de votre journal Lebledparle.com, la Ligue des consommateurs s’est félicitée de la réponse du gouvernement aux produits vendus par le député.

Nourane Foster traverse des jours difficiles et dire que c’est un euphémisme. Après un reportage d’incendie par France 24, l’eurodéputée a pris l’initiative de fermer ses agences au Cameroun. Pas vraiment pour l’éthique des choses puisque l’activiste PRCN de Cabral Libii s’affiche sur les réseaux sociaux : « 10 ans de rêves, 10 ans d’espoir, 10 ans d’innovation, 10 ans d’inspiration et de courage. Le chemin se termine ici. Je vous annonce officiellement la fermeture de toutes les agences Nourishka au Cameroun. La cabale politico-médiatique nous a vaincus. Merci à tous ceux qui auraient souhaité pouvoir dire au moins un mot. Merci aux milliers de clients. C’était une relation spéciale. »

la Ligue camerounaise des consommateurs fête
Un retrait dont la Ligue camerounaise des consommateurs se réjouit. L’institution chargée du plaidoyer a publié un communiqué sur le sujet Lebledparle.com a reçu : « Suite à la sortie du ministre camerounais de la Santé publique, retrait de certains compléments alimentaires commercialisés par la société Nourishka, la Ligue camerounaise des consommateurs (LCC), se félicite de ce décision vigoureuse et salutaire du dynamique responsable de la Direction de la Santé Publique. Cependant, notre organisation citoyenne, qui occupe le poste de vice-président, siège dans les bureaux de plusieurs commissions techniques d’élaboration des normes à l’ANOR, dont celle traitant des questions de génie pharmaceutique, et travaille en étroite collaboration avec le ministère de la Santé publique dans divers domaines de la Santé, le ministre souhaite prendre le relais
même action sur d’autres produits de la même catégorie qui polluent la salle des marchés sans autorisation. Mise en danger de la santé des consommateurs (…) Le LCC conseille à la société Nourishka de se conformer à la réglementation en vigueur en contactant l’Agence des normes et de la qualité (ANOR) pour formuler la nécessité d’élaborer une norme camerounaise pour les compléments alimentaires. Ensuite, obtenez une autorisation de mise sur le marché auprès du ministère de la santé. (…) la décision hâtive et émotive de l’honorable Nourane FOTSING de fermer la porte de son entreprise, cependant les autres produits commercialisés conformément à la réglementation en vigueur ne sont pas concernés par la loi du ministre de la santé publique »,

ref: le bled parle

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire