Le ciel reste sombre pour Ténor : nouveau report de son affaire au 27 septembre

0

A l’issue de l’audience de lundi, le TPI de Douala-Bonanjo a émis un nouveau renvoi de l’affaire au 27 septembre 2021 « aux mêmes fins ».
Le ciel reste sombre pour Tenor. L’artiste camerounais de musique urbaine devra passer quelque temps à la prison centrale de Douala, où il est détenu depuis le 30 juillet 2021. Poursuivi pour « homicide involontaire », Tenor a réapparu devant le tribunal de première instance (Tpi) de Douala-Bonanjo lundi 20 septembre 2021. Ainsi, l’accusé qui a quitté sa cellule dans la matinée s’est rendu à la barre pour la cinquième audience du procès qui a été presque ouvert il y a deux mois. Les Conseils de l’artiste et des ayants droit d’Erika Mouliom étaient présents dans la salle d’audience. Les membres de la famille aussi. Après l’appel de l’affaire à 13h02, neuf minutes ont suffi au Tpi pour émettre une autre référence au 27 septembre 2021 « aux mêmes fins ».

On se souvient déjà qu’au dernier procès il y a une semaine, l’accusé qui avait plaidé « coupable » et renoncé à sa demande de mise en liberté provisoire, attendait le délibéré. Mais ce jour-là (13 septembre), le tribunal a plutôt rejeté l’affaire pour « refus du juge ». La saisine est intervenue après que la famille de feu Erika Mouliom a déposé une contestation auprès du juge responsable de l’affaire trois jours avant la quatrième audience. A la demande de Jean Georges Mouliom, père d’Erika, décédée jeune, une « demande de récusation » de Mme Dibobe Epoupa Nicole Valérie, juge du Tpi de Douala-Bonanjo, a été déposée vendredi au secrétariat de Douala-Bonanjo. 10 septembre, le président de ce tribunal. La correspondance déchargée en date du 10 septembre 2021 a été remise par Me Mouloko Benjamin Longue, huissier et commissaire-priseur près la cour d’appel du Littoral et les tribunaux de Douala.

La raison de cette contestation n’a pas été divulguée. L’affaire a depuis été renvoyée devant un nouveau juge. Rappel : Thierry Mengoumou Ayia alias Tenor est poursuivi pour « homicide involontaire ». Il a été impliqué dans un accident de la circulation mortel survenu le 15 juillet 2021. EriKa Nfia Mouliom, une jeune étudiante à l’Université catholique St Jérôme de Douala, n’a pas survécu après que le véhicule de l’artiste, baptisé Feu rouge Bessenguè, a été percuté à sa place. quartier de Douala 1er.

#ciel #reste #sombre #pour #Ténor #nouveau #report #son #affaire #septembre

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: