Le projet d’éducation France – Cameroun au point mort, Dr Anne Marie Lindou furieuse

0

• Les étudiants qui devaient se rendre en France n’avaient pas de visa

• Dr Anne Marie Lindou, promoteur du projet admet qu’elle ne comprend pas

• Les autorités françaises n’ont pas encore répondu

Le projet d’éducation France-Cameroun est en difficulté. La faille a créé des problèmes de visa pour les jeunes qui devraient poursuivre leurs études en France cette année, malgré leur acceptation par les universités françaises. dr. Anne Marie Lindou, initiatrice de cet ambitieux projet, est furieuse. Elle ne cache pas son incompréhension.

Malgré l’appréciation du président Macron pour le programme « Africa Education and Co-développement », les jeunes Africains du Cameroun, du Gabon et de Maurice, qui devaient venir étudier en France lors de ce retour, se sont vu refuser des visas.

La promotrice de ce programme, le Dr Anne Marie Lindou, avoue son incompréhension : « J’ai été invitée au Sommet Afrique-France à Montpellier, mon projet a même fait l’objet d’un atelier et j’ai discuté avec le Président Macron, qui l’intérêt de la France pour cette initiative », rapporte le site www.lejsl.com.

Cette situation est un véritable coup dur pour ce projet. C’est une aubaine pour les jeunes d’étudier dans les universités françaises, notamment dans le domaine de la mécanique.

Pour rappel, il y a deux ans, Dr. Anne-Marie Lindou à Mâcon (commune française) a fondé l’association Africa Education & Co-Development afin que de jeunes Africains apprennent le métier de l’automobile en France puis créent leur propre entreprise dans leur pays. terminer leurs études. En novembre 2019, un premier groupe de six jeunes camerounais est arrivé. Tous ont été inscrits d’office en première classe, principalement dans des établissements privés de Paray-le-Monial, Chalon-sur-Saône et en Lozère. En 2020, cinq autres jeunes camerounais partent pour Mâcon. Cette fois, ils ont tous effectué leur première année dans des établissements privés, spécialisés dans les Véhicules Particuliers et dans l’option Maintenance Machines Agricoles.

Si le projet s’est bien passé, il est curieux de voir que les autorités françaises refusent les visas aux jeunes camerounais. Ils apporteront bien sûr des éclaircissements dans les prochains jours.

#projet #déducation #France #Cameroun #point #mort #Anne #Marie #Lindou #furieuse

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: