Les juges du peuple lynchent à mort un bandit à Maroua

0

Le drame s’est produit mercredi soir

4 individus armés sont arrivés

L’un d’eux a été arrêté

La peur se fait toujours sentir dans la ville de Maroua, puisque le drame s’y est produit il y a quelques jours. Selon plusieurs témoins qui ont requis l’anonymat par crainte de représailles des autorités, 4 personnes lourdement armées et non identifiées sont entrées dans la maison d’Ahadji Mamadjo, un commerçant, vers 1h du matin dans la nuit de mercredi à jeudi. habitant le quartier Lopere, dans la commune de Maroua 2e.
Arrivés sur les lieux, et comme ils ne pouvaient l’imaginer, les malfrats se sont heurtés à la résistance des occupants. « Ils ont crié que les riverains sont sortis en masse », a déclaré un témoin. Se sentant en danger, ils l’ont poursuivi, mais l’un d’eux a été rattrapé par une foule en colère qui l’a battu avant de le laisser presque mort. Il est mort tôt le matin, apprend-on de sources locales.

« C’est la énième fois qu’Alhadji Mamadjo est victime d’un braquage. Il y a quelques jours, un chef traditionnel a été assassiné dans la ville de Maroua. Ça nous fait peur », confie un habitant de Maroua qui tente de justifier ce meurtre.
Vers 7 heures du matin, le corps de la victime non identifiée était toujours à proximité, sous le regard des curieux. La municipalité et la police sont arrivées sur les lieux. Le corps a été transporté pour être inhumé au cimetière municipal. Une enquête a été ouverte. Mais plusieurs ONG locales qui dénoncent ce crime horrible craignent que l’enquête n’aboutisse à aucun résultat. Car, apprend-on, plusieurs études passées n’ont pas eu d’issue favorable.

A Maroua, une recrudescence de l’insécurité dans la ville inquiète la population. Des attentats, des vols et parfois des enlèvements sont exposés.

#Les #juges #peuple #lynchent #mort #bandit #Maroua

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire