Lion virtuel à Olembé : révélations sur les milliards du Belge Thibault Baras. a reçu

0

• Un lion géant est apparu lors de la cérémonie de lancement de la CAN

• Ce lion serait l’oeuvre du Belge Thibault Baras

• L’homme a reçu plusieurs milliards de FCFA pour ce travail

Selon le Camerounais Alain Tchamo, faire apparaître des objets, des personnes ou des animaux, pour ceux qui le savent, n’est pas vraiment un travail social ou extraordinaire.

Et pourtant l’entreprise qui a fait apparaître un lion dans le stade d’Olembé dimanche dernier 9 janvier 2022, a obtenu 2 milliards de FCFA pour ces travaux. COCAN et le pouvoir de Yaoundé ne savaient certainement pas qu’une telle projection est possible grâce aux techniques de réalité virtuelle enseignées dans les écoles, même en Afrique.

« Je m’entraîne, je m’améliore petit à petit. Quand je pense que quelqu’un a 2 milliards pour faire un truc comme ça, j’en ai marre. Peut-être que les Ivoiriens vont me recruter pour faire apparaître un éléphant dans leur stade », écrit Alain Tchamo dans une publication.

Au stade Omnisport Paul Biya d’Olembé, il a volé la vedette grâce à son lion virtuel lors de la cérémonie d’ouverture de la 33e Coupe d’Afrique des nations (CAN). Il s’agit de Thibault Baras. Belge, il est directeur général de Dreamwall, un studio d’animation et de graphisme 2/D 3/D et de Keywall, une solution TV de création de décors virtuels et de réalité augmentée.
diffuser des reprises.

Il est donc le créateur de cet hologramme. Mais qui est vraiment l’homme ?

Selon les informations fournies par la rédaction de CameroonWeb, tout a commencé par la fusion entre le groupe Dupuis et la RTBF, deux associés qui ont décidé de créer un studio d’animation et de graphisme spécialisé dans la production d’animations et d’infographies.

Bientôt, Thibault Baras, le PDG de Dreamwall, s’intéressera au monde virtuel, un domaine peu touché à l’époque, notamment en Afrique. « J’ai toujours cru à la réalité augmentée et aux technologies virtuelles à la télévision, même si elles étaient peu nombreuses à l’époque. Les directeurs artistiques et les producteurs les ont longtemps ignorées. Aujourd’hui, la tendance s’inverse et il y a un effet d’entraînement des grands chaînes », a-t-il déclaré.
confiée à Waw Magazine.

#Lion #virtuel #Olembé #révélations #sur #les #milliards #Belge #Thibault #Baras #reçu

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire