Mauvaise nouvelle pour les Camerounais: toutes les pharmacies ont pris une décision
Home Actualité Cameroun Mauvaise nouvelle pour les Camerounais: toutes les pharmacies ont pris une décision
Actualité Cameroun

Mauvaise nouvelle pour les Camerounais: toutes les pharmacies ont pris une décision

Aller dans une pharmacie et payer n’importe quel produit, y compris du paracétamol, est formellement interdit, sans l’ordonnance d’un médecin. Et pas n’importe quel médecin.

Pour payer n’importe quel produit dans une pharmacie au Cameroun, il faudra présenter une ordonnance signée par un médecin membre de l’Ordre des médecins du Cameroun.

« Dès le 1er juillet 2024, il sera obligatoire de présenter, en pharmacie, une ordonnance signée d’un médecin agréé par l’Ordre National des Médecins du Cameroun (ONMC), pour se procurer n’importe quel type de traitement pharmaceutique », nous apprend Bnews1 dans un communiqué publié ce mardi 04 juin 2024.

L’affaire Bome François et l’ordre des pharmaciens

Tout porte à croire que les acteurs du monde de la Santé (médecins et pharmaciens) au Cameroun, sont entrain de mettre en place un projet de réforme de grande envergure au Cameroun. Et cela ne sera pas sans conséquences, sans doute pour les Camerounais.

Il y a quelques jours, l’Ordre des Pharmaciens a réussi à faire fermer la société de production du Bome François, une pommade traditionnelle très prisée et très populaire au Cameroun.

Le Bome François est temporairement suspendu. L’entreprise qui produit ce baume, a pris cette décision après une rencontre avec les autorités et l’Ordre des pharmaciens du Cameroun.

Dans un communiqué, l’entreprise précise également que les baumes seront de retour sur le marché, après s’être conformée à la réglementation en vigueur au Cameroun.

Voici le communique de presse

« Suite à la consultation entre le Ministre de la Santé Publique, Dr. Manaouda Malachie, le Président de l’Ordre National des Pharmaciens du Cameroun et le promoteur de Bome François, plusieurs points importants ont été actés.

Conformité réglementaire:

Bome François s’engage à constituer un dossier complet pour se conformer à toutes les exigences réglementaires en vigueur. Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités compétentes pour garantir que nos produits respectent les normes les plus strictes en matière de qualité et de sécurité.

Amélioration des processus de production : La production sera temporairement suspendue dans l’usine afin de mettre en place des processus de fabrication conformes aux normes les plus strictes. Cette pause nous permettra de renforcer nos procédures et d’assurer la qualité de nos produits.

Renforcement de l’équipe:

Un pharmacien expérimenté a déjà été recruté et l’équipe continuera à être renforcée pour garantir la qualité et la sécurité des produits.

La distribution du stock de Bome François en circulation va se poursuivre. Les consommateurs vont constater dans les prochains jours l’absence progressive des distributeurs et du produit sur le marché. En conformité avec le Ministère de la Santé publique, le Bome François reviendra sur le marché après l’obtention de l’autorisation de Mise sur le Marché (AMM) et les autres agréments nécessaires à la fabrication, contrôle qualité et distribution.

Après l’obtention de l’autorisation de Mise sur le Marché (AMM), le Bome François ne sera plus vendu à la criée comme cela se fait en ce moment mais il va intégrer le circuit officiel.

Les dispositions sont d’ores et déjà entrain d’être prises pour se rassurer que le Bome François reste à proximité et à la portée de chaque citoyen.

Il va se retrouver dans tous les centres de santé, les cliniques, les hôpitaux, les officines et tous les autres sites de distribution de médicaments légales et qui seront retenues par le Ministère de la Santé publique ».

#Mauvaise #nouvelle #pour #les #Camerounais #toutes #les #pharmacies #ont #pris #une #décision

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Kenya : nouvelles arrestations en lien avec le tueur en série présumé de Mukuru

Au Kenya, l’affaire du tueur en série présumé de Mukuru a pris...

Les États-Unis annoncent une aide de 203 millions de dollars au Soudan

L’ambassadrice de l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, a déclaré que les États-Unis avaient promis...

Le Cameroun devient très risqué: les hommes de Biya déchaînés

Le gouvernement camerounais durcit le ton à l’approche de la présidentielle de...

[quads id=1]