Menaces, humiliations : Valsero reçoit Michelle Ndoki dans sa ‘clinique’ (vidéo)

0

• Valsero tacle Michelle Ndoki

• L’artiste doute de ses bonnes intentions

• Un directeur de la MRC demande la démission de Nourane Foster

Après avoir annoncé la création d’un mouvement politique ce week-end, Michelle Ndoki est prise en charge à la « clinique psychiatrique » de Valsero. L’artiste camerounais, grand défenseur du Mouvement de la Renaissance camerounaise (MRC), doute des bonnes intentions de l’avocat. Il pense que Michelle Ndoki, comme Célestin Djamen, a créé son mouvement pour avoir sa part du gâteau. Le problème de vision qu’elle provoque ne dure pas.
« Il ne s’agit pas de déification. Le problème du Cameroun n’a jamais été la vision. Le problème au Cameroun n’a jamais été une opposition de vision. Nous sommes en guerre. Nous vivons dans l’oppression. Nous vivons dans une dictature. C’est un combat pour la liberté », a suggéré l’artiste avant d’adresser des menaces à peine voilées à son collègue de parti.
En effet, Valsero invite Michelle Ndoki à ne pas attaquer le MRC. Les représailles seraient violentes si elle tentait de se retourner contre sa famille politique actuelle. « Si votre vision doit venir vous mettre sur le chemin de la résistance, alors la résistance se dressera contre vous. Vous avez été prévenu », menace Valsero.

L’appel à la démission

Rien ne se passe entre Me Michelle Ndoki et sa famille politique. Quelques heures après les révélations de Me Christian Bomo annonçant la création imminente du mouvement politique de ce dernier, des voix s’élèvent au sein du MRC pour exiger la démission immédiate de l’avocat.

Aïssatou Bouba Dalil, secrétaire nationale de la MRC en charge du développement touristique et de la protection des forêts, de la faune et de l’environnement, s’en prend violemment à Michelle Ndoki, qu’elle compare à Christian Penda Ekoka. « Si la carte EKOKA est finalement brûlée, nous sortirons le joker Ndoki. Combler les lacunes qui ont laissé les tueurs de Talks bouche bée. Pari risqué. La greffe va-t-elle durer ? Elle a écrit avant d’inviter son collègue de parti à présenter sa démission.

« Je suis abasourdi par ces « cadres du MRC » qui passent leur temps à insulter notre président national, mais qui n’ont pas le courage de PARTIR ! Madame Ndoki, allez jusqu’au bout de votre procès et démissionnez ! Personne n’est indispensable pour ce combat et notre combat continuera, avec ou sans vous », peut-on lire sur son compte Facebook.

#Menaces #humiliations #Valsero #reçoit #Michelle #Ndoki #dans #clinique #vidéo

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.