Mfoundi : le procureur Ndi Ndi Luc cité dans une affaire de fraude

0

• Le procureur de la République est le père des enfants du plaignant

• Il a fait arrêter les propriétaires de la maison louée par son ex

• L’affaire est devant le juge d’instruction

Le magistrat de quatrième classe Ndi Ndi Luc, procureur près le tribunal de grande instance du Mfoundi, serait impliqué dans une affaire de fraude foncière dans le quartier Nkoldongo de Yaoundé, plus précisément au lieu-dit Petrolex, a appris www.camerounweb.com.

Selon notre informatrice, Dame Ngono Marie Rose, elle a en effet loué une maison à la famille Foka. Le bail ayant pris fin, elle a effectué un premier versement de la somme demandée. Par exemple, elle s’est impliquée dans les travaux pour donner au bâtiment un aspect snacking attractif pour ses clients. La première tranche étant épuisée, l’intéressé ne comparaît plus malgré les multiples recours.

L’attente est longue. Un an plus tard, une plainte est préparée par les bénéficiaires et soumise à la Brigade Emombo. Ce dernier y est mentionné mais n’ose jamais apparaître. L’affaire est transmise au tribunal d’Ekounou par le commandant. Le juge convoque la dame à plusieurs reprises sans succès par l’huissier, mais il refuse de se conformer à la convocation. Le procès s’est déroulé en son absence et le juge a statué en lui demandant de quitter les lieux après qu’il n’ait pas pu continuer à payer le loyer.

L’huissier l’a de nouveau informé de la décision de justice avec l’avis de mise en liberté. Ce dernier est resté sourd pendant deux mois. L’huissier a préparé le contrôle de police, la pièce a été vidée et scellée. La dame a fait appel au « grand pauvre » qui a retiré le sceau et y a remis tous ses biens. Elle décide donc de s’en prendre à la famille Foka avec l’aide du père de son enfant, le procureur Ndi Ndi Luc.

Elle accuse la famille Foka de vol aggravé, trouble du plaisir et recel de poursuites. Elle a immédiatement confisqué le TGI de Mfoundi. Des membres de la famille Foka se sont manifestés et le procureur Ndi Ndi les a fait placer en garde à vue au commissariat du tribunal de grande instance du Mfoundi. Après quelques instants, il les a remis à la Compagnie de gendarmerie du Lac (à côté du SED) pour examen. Le détective les a écoutés pendant la préparation de son rapport puis les a renvoyés au procureur Ndi Ndi Luc. Après l’intervention de l’avocat de la famille, vendredi matin dernier, le substitut du procureur s’approche de la famille et leur demande de régler à l’amiable avec la dame en lui versant une indemnité colossale. Le député tentera de les convaincre que c’est la seule issue : « En tant que personnes informées nous lui disons non car nous ne pouvons pas nous laisser abuser et payer notre bourreau. C’est elle qui nous doit quelque chose et s’il y a un règlement c’est à elle de payer notre argent pour les mois de loyer impayés. L’affaire a parlé que le procureur général l’a ramassé. Il a ordonné notre mise en liberté provisoire et a demandé une nouvelle enquête. Nous apparaîtrons libres si nécessaire », explique un proche.

Aux dernières nouvelles nous apprenons que le procureur de la République Ndi Ndi a été saisi de l’affaire qui relève de la compétence du juge d’instruction. « Dame Ngono Marie Rose dit que Yaoundé est à elle. L’intention de cette dame est de nous envoyer en prison pour avoir osé la défier dans notre maison et nous faire payer ses investissements qui ne font rien dans la propriété qu’elle a occupée », révèle le même membre de la famille.

#Mfoundi #procureur #Ndi #Ndi #Luc #cité #dans #une #affaire #fraude

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.