Mort du général d’armée Jean Nganso Sunji : qui était le haut fonctionnaire ?

0

Décédé le 14 novembre 2021 à l’âge de 84 ans, les obsèques du Général d’Armée de 2e Section Jean Nganso Sunji ont débuté le 16 décembre 2021 avec l’institution à bière à la morgue de l’Hôpital Général de Yaoundé. La levée du corps aura lieu aujourd’hui 17 décembre dans la cour d’honneur de la brigade d’état-major et la cérémonie funéraire le 18 décembre 2021 à Balengou, Région de l’Ouest. C’est dans la désolation et la tristesse que les corps d’armée, les membres du gouvernement, les autorités administratives et les membres des familles du général Jean Nganso sont venus pleurer leur illustre disparition à la morgue de l’hôpital général de Yaoundé.

La cérémonie de brassage s’est déroulée par un service religieux, présenté par le Révérend Pasteur Abestine Memiafo, responsable de la paroisse de Nlongkak EEC. Au cours de son sermon du livre de l’Ecclésiaste chapitre 1 des versets 1-11, elle a demandé au public de réfléchir à ce que nous sommes et représentons aux yeux de Dieu. Parce que Dieu nous appelle très souvent à travers la mort de nos proches. Elle a également lancé un appel au public pour qu’il apprenne à connaître Dieu afin qu’au jour du jugement, il puisse aussi nous connaître. La révérende Abestine Memiafo a supplié le Seigneur pour la paix sur la famille de l’illustre défunt. Après le service religieux, nous avons assisté à l’hommage du Ministre délégué à la Présidence, chargé de la Défense Joseph Beti Assomo et du corps d’armée pour les cadavres du Général Jean Nganso.

QUI ÉTAIT LE GÉNÉRAL D’ARMÉE JEAN NGASO SUNJI ?

Né le 15 octobre 1937 à Balengou, département du Nde, région de l’Ouest, général de corps d’armée en 2e section Jean Nganso Sunji était un homme sage, modeste et discret qui a grandi dans une éducation chrétienne de ses parents. Il laisse dans le deuil une veuve, 03 enfants et 06 petits-enfants.

A l’âge de 6 ans il commence ses études primaires à Bangangté et obtient son CEPE en 1950. Il fait ensuite ses études secondaires à Yaoundé au Lycée Général Leclerc où il obtient son Baccalauréat en 1956. Après l’obtention de son BACC il poursuit ses études supérieures. en France et devient ingénieur civil des ponts et routes en 1962. En 1960, il est nommé lieutenant dans l’armée camerounaise. Il occupera divers postes. Notamment, Commandant du 3e Bataillon de l’Armée Camerounaise à Nkongsamba en 1963.

A noter que le général Jean Nganso a ordonné plusieurs opérations d’envergure dans les régions du nord en période de crise. Il est devenu major général en 1993 et ​​lieutenant général en 2001, étant admis à la 2e section le 11 mars 2011.

Au niveau national, il a reçu plusieurs prix tels que Médaillé de la Force Publique.

A l’étranger, il devient commandeur de la Légion d’honneur française. C’est donc un voyage et un repos bien mérité pour le général Jean Nganso qui part aujourd’hui.

#Mort #général #darmée #Jean #Nganso #Sunji #qui #était #haut #fonctionnaire

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire