Nécrologie : Décès d’Ibrahim Bello, célèbre victime de maladresses policières au Cameroun

0

• Ibrahim Bello est décédé à l’âge de 24 ans

• Il a été torturé par la police en 2017

• Les causes de sa mort sont inconnues

Le samedi 1er janvier 2022, la rédaction de CameroonWeb apprenait le décès du jeune Ibrahim Bello à l’âge de 24 ans. Pour l’instant, les circonstances de ce départ précipité ne sont pas claires. Depuis 2017, Bello incarne le visage des victimes des bavures policières au Cameroun. Cette année, il a été emmené au département de police d’Ombessa, accusé de vol par un propriétaire de véhicule et une foule en colère. Son séjour dans cette unité de police change son destin. Ibrahim Bello a été longtemps torturé par des policiers. Il en ressort dans un état précaire laissé à lui-même au bord de la route.

Selon les premières constatations du CNDHL, Bello a passé le reste de la journée du 7 février 20217 et la nuit suivante, presque à gémir au bord de la route, devant le commissariat mais de l’autre côté de la route, sans tous les moyens d’être soigné, car sans la possibilité de se déplacer.
Bello a été secouru par un passant qui a eu pitié de lui et a été emmené dans une brouette jusqu’à un hôpital où il a été soigné. Malheureusement, il devra se faire amputer des deux pieds et perdra également l’usage d’un de ses bras.

« Il a ensuite perdu ses deux jambes à cause d’une amputation et vit depuis dans une pauvreté totale en fauteuil roulant, dans un village près de Ngoro à Mbam et Kim. L’un des bourreaux a été condamné à 5 ans de prison et le chef de poste a été condamné à une peine avec sursis. Les deux ont fait appel et l’affaire est pendante devant la cour d’appel du Centre qui statue en matière pénale », a déclaré l’un des avocats d’Ibrahim Bello, abasourdi par la nouvelle.

#Nécrologie #Décès #dIbrahim #Bello #célèbre #victime #maladresses #policières #Cameroun

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire