NOSO : Beti Assomo révèle un métissage avec d’autres entités terroristes

0

Dans un communiqué rendu public le 20 septembre 2021, à la suite des récents attentats qui ont récemment fait une vingtaine de morts parmi les éléments des forces armées du Nord-Ouest, le secrétaire à la Défense a confirmé que « l’existence de liens d’armes de pointe et d’échanges entre terroristes sécessionnistes de le Nord-Ouest et le Sud-Ouest avec des groupes fondamentalistes exogènes violents ».

L’image circule sur les réseaux sociaux. Des hommes lourdement armés ont attaqué un cortège militaire pris au piège dans une embuscade sur la route entre Bamessing et Sagba dans le district de Ndop (région du Nord-Ouest).

Selon le communiqué du ministère de la Défense, les insurgés ont immobilisé les véhicules des forces armées à l’aide d’un engin explosif improvisé et d’un lanceur de missiles antichars avant de s’ouvrir lourdement sur eux. , gravement neutralisé par la détonation de charges explosives.

Rappelons que cette attaque intervient quelques jours seulement après une autre attaque aux engins explosifs improvisés visant un autre convoi militaire, dans la matinée du 12 septembre 2012, sur l’axe Kumbo-Tatum, au contraire, toujours dans la région nord.

Le bilan de ces deux attaques, tel que déterminé par le MINDEF, a été d’une quinzaine de militaires et plusieurs civils tués, ainsi que trois véhicules endommagés.

Une arme de la technologie des liants

Les experts se disent extrêmement impressionnés par la qualité des armes très avancées dont disposent les sécessionnistes. C’est ce que confirme le communiqué du MINDEF qui affirme que « l’utilisation d’explosifs à forte charge contre les forces armées et de sécurité, ainsi que contre la population civile dans les zones urbaines et périurbaines, voire le camouflage parmi la population civile ou l’utilisation de ces boucliers humains est une barbarie indicible ».

Le secrétaire à la Défense a révélé que « les services de renseignement ont établi avec certitude que l’émergence de ces groupes terroristes, en raison du vaste armement dont ils disposent et qu’ils utilisent systématiquement, découle en grande partie de leur association avec d’autres entités terroristes opérant en dehors de notre pays ». .

Pour Joseph BETI ASSOMO, il ne fait aucun doute que « l’entrée en scène des explosifs de grande capacité et de nouveaux armements annonce sans aucun doute un changement de paradigme dans les opérations actuelles ».

Le MINDEF rappelle la mission des Forces de défense et de sécurité, qui est de « tout mettre en œuvre pour rétablir la paix et assurer la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux sur l’ensemble du territoire national ». Il réaffirme la détermination de l’Année à éliminer toutes les formes de violence, tant dans les régions en crise du Nord-Ouest et du Sud-Ouest que dans l’Extrême-Nord.

Il croit pouvoir dire que « l’existence de liens et d’échanges d’armes de pointe entre les terroristes sécessionnistes du nord-ouest et du sud d’Ouett est clairement établie ». avec des groupes fondamentalistes violents :, exogènes. Un véritable défi pour les Forces de défense et de sécurité camerounaises.

#NOSO #Beti #Assomo #révèle #métissage #avec #dautres #entités #terroristes

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: