NOSO : depuis Bamenda, Beti Assomo répond aux « professeurs »

0

Le ministre de la Défense Beti Assomo, actuellement présent dans la région du Nord-Ouest, apporte un message de réconfort du chef de l’Etat Paul Biya aux militaires du front. Il annonce qu’il a évalué la situation et promet de faire des ajustements.

« Je ne peux pas vous donner les détails des ajustements et des actions appropriées qui seront lancées immédiatement, car l’action dans cette affaire ne peut aller de pair avec l’invocation. Le secrétaire à la Défense confirme l’information selon laquelle les séparatistes des groupes armés maintenant bénéficier d’un accompagnement humain et matériel de l’étranger.

Le ministre répond aux internautes qui commencent à critiquer les stratégies du gouvernement et de l’armée. « En effet, et il faut le souligner, contrairement aux analyses de salon propagées par quelques individus collectés de la blogosphère qui veulent tout peindre en noir, le MINDEF précise que les quelques zones d’ombre qui résistent à l’ordre républicain sont supprimées retour progressif à normal, et devrait très vite reprendre le chemin de la loi », a-t-il déclaré.

Voici la déclaration complète

Sur instruction très haute du chef de l’Etat, le vice-ministre de la présidence chargé de la défense a effectué une visite de travail au RMIA5, plus précisément à Bamenda, le mercredi 22 septembre 2021.
Il était accompagné pour l’occasion du général de corps d’armée du chef d’état-major de l’armée de terre, du général de brigade du directeur de la coordination centrale au secrétariat d’État à la défense chargé de la gendarmerie nationale, et de plusieurs officiers supérieurs du MINDEF.

La séance de travail que Joseph BETI ASSOMO a présidée à cette occasion à l’état-major du RMIA5 et à laquelle ont participé, outre la délégation commandée, les hauts responsables administratifs, judiciaires et militaires de la région, visait à l’évaluation et à l’évaluation de la consolidation de la paix en cours. opérations, avec comme objectif à court terme d’assurer la libre circulation des marchandises, des personnes, des capitaux et la résilience économique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et au-delà sur toute l’étendue du triangle national.

Le MINDEF a exprimé les condoléances du Chef de l’Etat, du Chef des Forces armées aux familles des militaires et civils disparus, ainsi qu’à tous leurs camarades, ainsi que les vœux de prompt rétablissement des blessés.

En transmettant les félicitations continues du Chef de l’Etat, le Chef des Forces Armées aux hommes et à leurs chefs pour le travail jusque-là vaincu, ainsi que par ses encouragements répétés à continuer le travail malgré les obstacles et les difficultés, le MINDEF a exhorté à insister sur l’évolution généralement positive de la situation sécuritaire globale dans les zones où la sécurité est perturbée.

En effet, et il faut le souligner, contrairement aux analyses de salon propagées par quelques individus collectés de la blogosphère qui veulent tout peindre en noir, le MINDEF précise que les quelques zones d’ombre imperméables à l’ordre républicain sont en retrait. . doit reprendre le chemin de la loi très bientôt.

Il en va de même pour la campagne insidieuse d’acteurs de tous bords animés par des objectifs politiques et autres intérêts cachés, déterminés à bouleverser le moral des troupes. Le MINDEF prône la sérénité, l’action, la détermination, l’honneur et la loyauté à tous les soldats.

Cette campagne ne doit en aucun cas affecter le moral des hommes en qui, et Joseph BETI ASSOMO l’a maintenu, le chef de l’Etat, le chef des forces armées conserve toute son estime et sa confiance.
Cette séance de travail, qui intervient très opportunément après les mauvaises nouvelles des zones d’opérations, s’est terminée par une déclaration solennelle du MINDEF.

#NOSO #depuis #Bamenda #Beti #Assomo #répond #aux #professeurs

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: