NOSO : des éléments de « NO PITY » décapitent un autre « général » ambazonien

0

• C’est le « Général Ewi »

• Il aurait induit en erreur « NO PITY »

• La population de Bush accuse l’armée d’avoir mis le feu à plusieurs maisons à Wum

C’est une véritable guerre interne que nous vivons depuis quelques semaines dans le camp séparatiste ambazonien. Les derniers jours ont été difficiles pour le tout-puissant chef de guerre ‘NO PITY’ qui a perdu plusieurs hommes dans des combats avec l’armée camerounaise.

Selon une source proche des sécessionnistes, ‘NO PITY’ a été induit en erreur par des informations provenant d’un autre groupe dirigé par le ‘General Ewi’. Ces informations ont conduit à la neutralisation de plusieurs combattants sécessionnistes à Djottin et Noni.

En représailles, « NO PITY » et ses éléments ont arrêté et décapité le tristement célèbre « Général Ewi » à Wum.

Suite à cet assassinat, le 19 octobre 2021, au moins deux militaires camerounais ont été tués lors d’affrontements entre les Amba Boys et l’armée près de Bamenda, plus précisément à Andeck. L’avant-poste de cet endroit a été pris d’assaut par les Ambazoniens.
« Un élément du bataillon des troupes aéroportées de Koutaba a été tué lors d’une attaque des ambazoniens contre l’avant-poste d’Andeck près de Bamenda », a indiqué la source.

En fin de compte, un autre soldat a également perdu la vie dans des circonstances similaires. « Il était 18 heures ce soir lorsque la promotion privée Charles 2019 tombera après une attaque des ambazonniens dans la région de Bamenda », précise la source.

NOSO_General_Ewi_Camerounweb« />

Plusieurs maisons incendiées à Wum : la population de la brousse accuse l’armée

Fuyant les attaques et les incendies dans leurs maisons, les habitants de Wum disent avoir vu les soldats de l’armée camerounaise les attaquer. Mais pourquoi?

Selon l’activiste Nzui Manto, les militaires de cet endroit étaient à Noso pour venger un de leurs propres soldats tué dans un affrontement par les hommes du général ambazonien « No Pity ». Et des informations que les agences de renseignement auraient indiqué que ce combattant ambazonien aurait bénéficié du soutien de la population locale.

Lors de la réplique des militaires, on apprend qu’un vieil homme a été brûlé vif dans sa maison de Wum. Du nom de M. Mvo, il a été tué lors de l’incendie du village par les militaires qui étaient là pour venger la mort d’un de leurs camarades nommé Saliou, tué par les éléments du général ambazonien « No Pity ».

window.onmessage=(e=>{e.data.hasOwnProperty(« frameHeight »)&&(document.getElementById(e.data.timelineId).style.height=`${e.data.frameHeight}px`)});

#NOSO #des #éléments #PITY #décapitent #autre #général #ambazonien

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: