Noso : L’armée se déchaîne, bat No Pity et ses hommes affaiblis et en fuite

0

• « Pas de pitié » est en fuite

• Lors de plusieurs affrontements récents avec des éléments de l’armée, il a perdu plusieurs hommes

• Des éléments des forces armées du Noni sont tombés ce jour-là. à

En fuite et après avoir subi plusieurs défaites ces derniers jours, l’ambazonien le plus recherché actuellement en fuite par les militaires est en fuite.

Certaines rumeurs disent qu’il est mort, mais il est difficile de confirmer cette information et le silence de nos sources sécuritaires sur le sujet semble conforter ceux qui pensent que No Pity est certes affaibli, mais pas mort.

En tout cas, ses troupes s’enfuirent là où elles avaient établi leurs bases. Que ce soit à Wum ou à Noni jeudi, l’armée s’est déchaînée et a mis les séparateurs en fuite.

Il y a eu des dommages collatéraux après le passage des soldats de l’armée. Les habitants de Nkali Din, une ville du lotissement de Noni, affirment que des agents de sécurité ont perquisitionné leurs domiciles.

D’autres rapportent que des magasins et des maisons ont été détruits.

« Ils ont traversé Ngai, encore un village à Din, puis sont arrivés à Nkali Din », a déclaré un habitant du quartier à nos confrères du site mimimefoinfo.

« Les militaires détruisent aussi les magasins et repartent avec des objets… Tout le monde s’est enfui et ils ont donc profité de la situation pour détruire et piller les magasins », ajoute cette personne qui a été interrogée par notre confrère.

D’autres sources nous disent que les Ambaboys mènent depuis quelques semaines une véritable guerre interne. Nous apprenons que ‘No Pity’ et ses éléments ont arrêté puis décapité plusieurs de leurs collègues ambazoniens dans le coma à Wum.

Les différentes opérations de l’armée depuis septembre

Le 22 septembre, date de la visite de travail du Mindef, une opération de reconnaissance offensive menée par une patrouille des forces armées, à Bai Kuke, District de Mbongue, Département de Meme, Région du Sud-Ouest, sur information de la population, a permis d’identifier 2 terroristes neutraliser et récupérer 01 pistolet fait maison. Les deux bandits neutralisés, notamment le pseudo-commandant « OBASSE » et un de ses acolytes dénommé « Bijoux », menaient régulièrement des raids sur le village pour extorquer de l’argent et de la nourriture aux habitants.

Le 26 septembre, dans la ville de Bamenda, chef-lieu de la Région du Nord-Ouest, une opération de fermeture menée par les Forces pour le Maintien de l’Ordre (FMO) a permis d’arrêter 12 présumés sécessionnistes dirigés par la Commission centrale du Ceans. Le même jour, l’axe Mbengwi et Bamenda a été attaqué par des tireurs d’élite sécessionnistes au lieu-dit Alabukam. Après une violente riposte des forces armées, les résultats feront apparaître : 03 terroristes neutralisés, 01 complice arrêté, 02 armes de chasse, des armes blanches, des munitions et un lot de gris-gris récupérés.

Le même jour, mais cette fois dans la région du Sud-Ouest, des informations ont fait état d’un groupe terroriste sécessionniste dans la ville de New Town Barombi avant les manifestations du 1er octobre 2021 avec des combattants lourdement armés. Au bilan on comptera 03 terroristes tués, dont 2 qui sont morts de blessures graves en brousse, 01 criminels arrêtés. Un important arsenal de guerre composé de canons a également été récupéré. Le 27 septembre, dans la commune de Mbongue, Région du Sud-Ouest, une opération de bouclage menée par les FDS a permis de neutraliser 03 combattants sécessionnistes et d’en capturer un autre. Aussi, des fusils d’assaut de type 04 AK 47 avec des boîtes de chargeur 03, un fusil Magnum, des munitions de divers calibres et des motos 03 ont été saisis. Le 29 septembre, dans la commune de Tinto du district de Mamfe, dans le département de Manyu, un combattant sécessionniste a été neutralisé lors d’une opération de recherche menée par les FDS.

Le 30 septembre, à Nyeneba, District de Wabane, Département de Lebialem, Région du Sud-Ouest, 03 terroristes sécessionnistes ont été neutralisés et de nombreux équipements militaires saisis après de violents affrontements entre les forces armées et ces insurgés, installés en guise de poste de contrôle à l’entrée du village de Nyeneba. Diverses armes de guerre et munitions, ainsi que des effets de vêtements militaires y ont été récupérés. Le 3 octobre, une embuscade des Forces de défense et de sécurité contre des combattants séparatistes dans la ville de Wum, département de Menchum, région du Nord-Ouest, a provoqué de violents échanges de tirs. Le bilan à l’issue de cette offensive fait apparaître plusieurs terroristes blessés, divers matériaux utilisés dans la fabrication d’engins piégés, et des vêtements saisis, notamment des tenues camouflées portant les initiales ARF, des tee-shirts, des casquettes et des vêtements.

Le 4 octobre 2021, une action d’éléments des FDS a conduit à la neutralisation d’un leader séparatiste, le pseudo-général « LION » dans la commune de Bamenda, dans le département du Mezam dans la région du nord-ouest. Il était assistant du pseudo-général « CROSS AND DIE ». Le 5 octobre, à Mankon, au lieu-dit « Rendez-vous », près de Bamenda, une embuscade des SDF a permis de neutraliser un combattant séparatiste et de récupérer une arme de guerre. Le même jour, une opération de bouclage des FDS dans le quartier Square de la ville de Kumbo, département de Bui, a permis la saisie d’un tube de canon artisanal et d’une bonbonne de gaz. Le 7 octobre, sur la base d’informations soigneusement vérifiées, des éléments des forces armées de la ville de Mbengwi ont réussi à tendre une embuscade à 03 terroristes dangereux dans la ville de Njindom, département de Momo, région du Nord-Ouest. Les résultats totaux de cette opération font apparaître : 01 terroriste tué ; 01 autres capturés; un criminel blessé en fuite ; récupéré un matériel important (02 fusils AK47, 01 FAL, 01 fusil de chasse à canon long, 01 pistolet artisanal, boîtes de chargeurs, munitions de fusil d’assaut, 02 gilets de combat). Le même jour, une patrouille du FMO près de l’hôtel Ayaba à Bamenda a réussi à neutraliser un chef sécessionniste notoire du nom de Nfor Bernard alias « Small Who Don’t Know Go Know », venu en éclaireur dans la région. Deux armes de guerre ont également été récupérées.

#Noso #Larmée #déchaîne #bat #Pity #ses #hommes #affaiblis #fuite

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: