NOSO : le ‘Général NO PITY’ présente sa force navale (VIDEO)

0

• Le « Général NO PITY » vient de sortir une nouvelle vidéo

• Il déclare disposer d’une force navale pour faire face à toute attaque de l’armée.

• Le régime de Yaoundé promet 200 millions pour sa capture

Le désormais « homme fort » de la lutte armée sécessionniste ambazonienne a multiplié les apparitions depuis l’attaque d’un convoi du Bataillon d’intervention rapide (BIR) qui a fait plus de 15 morts aux côtés de l’armée camerounaise.

En effet, après son message audio adressé à la hiérarchie militaire camerounaise, le tout-puissant « Général NO PITY » et ses hommes passent au niveau supérieur. Dans une vidéo sur les réseaux sociaux, le chef de guerre apparaît dans une pirogue le long d’un terrain d’eau dans la zone anglophone. Il déclare qu’il dispose d’une force navale pour résister à toute attaque de l’armée.

En quelques mois, ce sécessionniste est devenu l’homme le plus recherché du Cameroun. Selon le journaliste en exil Michel Biem Tong, le régime de Yaoundé promet 200 millions de francs CFA à quiconque réussira à neutraliser ce séparatiste.
Selon des sources fiables, après l’attaque des collines de Sagba, au cours de laquelle une vingtaine de militaires camerounais ont été tués le 16 septembre, les services secrets camerounais ont décerné un prix à la tête du chef des Forces maritimes de BAMBALANG (indépendance du groupe armé) . ), Général Pas de pitié. Montant en jeu : 200 millions de FCFA. Un plan de capture est en cours d’élaboration par les services camerounais en lien avec un certain BOY K, la taupe dans les rangs du groupe armé », a précisé la source.

Ci-dessous la vidéo postée par les gars de « NO PITY »

QUI N’EST PAS UNE COMMUNICATION ?

Le général No Pity est un commandant des Groupes armés indépendants anglophones au Cameroun. Il est originaire de la région du Nord-Ouest. Il a étudié au CCAST de Bambili, un lieu au Cameroun, situé dans le District de Tubah, le Département de Mezam et la Région du Nord-Ouest. Il est connu comme un redoutable guerrier et défenseur de la cause ambazonienne. Il aurait maltraité les soldats du BIR sur plusieurs fronts. L’armée chercha en vain tous les moyens de le capturer. La mort de ce combattant dissident a été annoncée à plusieurs reprises par les militaires puis démentie par l’intéressé.

« Selon certaines publications, la vidéo circulant sur internet depuis environ 1 heure est celle du cadavre du Général AMBAZONIEN NO PITY. Le soldat 2 PAC a enfin eu le dernier mot sur son ancien rival NO PITY et certains de ses garçons. J’attends confirmation du côté ambazonien et je crains que la réponse ne tarde pas si c’est la dernière attaque de NO PITY après l’expiration de l’ultimatum était hier. en AMBAZONIE. Nous sommes en guerre et cela se passe en famille. Abim tè! », a déclaré la militante Zona Coker.
A noter que ce n’est pas la première fois que des sources sécuritaires annoncent la mort du général No Pity. En mars 2020, une rumeur sur sa mort avait également circulé sur internet. Le général No Pity, commandant du Groupe armé indépendant anglophone, n’a pas été touché, mais ses combattants ont été tués dans les combats.

Récemment, en juin 2021, il a échappé à la mort lors de l’opération « Clean Kumbo » dirigée par le général de brigade Nka Valère, commandant de la 5e région militaire interarmées, le colonel Matiang Charles Alain. Ils ont annoncé la mort de « généraux » ambazoniens, dont « Thunder », « Abakwa » et « Spider ». Pas de regrets n’était pas sur la liste mais il est blessé. Le chef des forces de marine de Bambalang du Conseil d’autodéfense de Ngoketundja s’en est sorti indemne.

Les forces armées camerounaises n’ont pu mettre la main sur lui et ont décidé de prendre en otage la famille du général No Pity. Le 3 août 2021, ce dernier a lancé un ultimatum à l’armée camerounaise. « S’il leur arrive quelque chose, j’envahirai les régions francophones et ciblerai les civils. Je donne aux forces de l’État 48 heures pour les libérer, sinon ils verront l’autre côté de moi. Ma mère, mon père, mes oncles » Mes les tantes ne m’ont pas envoyé combattre… C’est ma décision personnelle. Je vais faire des ravages.  » Le seigneur de guerre a appelé « , menace-t-il.

#NOSO #Général #PITY #présente #force #navale #VIDEO

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: