NOSO : très grande peur chez les supporters des Lions Indomptables

0

• Malgré tout, la CAN continue depuis le 9 janvier

• Les supporters des Lions vivent dans la peur à Bamenda

• BBC s’est immergé dans la région

Depuis le 9 janvier 2022, le Cameroun et toute l’Afrique vibrent au rythme de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies Cameroun 2021. Depuis, la fête est magnifique au pays de Paul Biya et Samuel Eto’y. . Seules certaines régions du pays ne connaissent pas le même zèle que dans d’autres. C’est une peur bleue qui anime les supporters des Lions Indomptables dans les régions anglophones du pays. La BBC a fait un plongeon dans cette zone de conflit notamment à Bamenda pour prendre la température des supporters des Lions.

La BBC a souligné d’emblée que les supporters des régions anglophones du Cameroun disent avoir peur de soutenir publiquement l’équipe de leur pays, voire dans certains cas de discuter publiquement de la CAN, suite aux menaces des groupes séparatistes armés.

« Lors de la première rencontre des Lions indomptables du Cameroun contre les Etalons du Burkina Faso, un bar de Bamenda où les supporters se rassemblaient pour encourager leur équipe a été attaqué par des hommes armés », souligne la BBC.
A Up Station, un quartier très sûr de Bamenda, un supporter s’apprête à venir assister au match Cameroun vs Ethiopie. Le choix de cet endroit pour regarder cette rencontre n’est pas un hasard. « Ça dépend des endroits où tu peux regarder, parce que dans le fond des quartiers tu ne vois pas là-bas, mais dans la ville tu peux voir, soit à Yabastreet, à Up Station. Ce sont les quartiers sûrs », explique le supporter. au journaliste de la BBC.

Dans cette ville, capitale d’une des régions anglophones en conflit du Cameroun, les fans de football ont choisi de faire peu de bruit autour des matchs de la CAN et surtout quand ce sont les Lions Indomptables qui jouent. » Avec la situation de la région et tout, « Il faut se retrouver à la maison avec la famille pour regarder le match, avec la menace des séparatistes », a confié un autre fan à la BBC
Pour regarder un match, il faut être calme et tranquille, après on ne peut réagir qu’avec sa famille, pas avec quelqu’un d’autre. C’est avec votre famille que vous pourrez faire vos commentaires car on ne sait plus qui est qui à Bamenda », a déclaré un autre fan des Lions Indomptables.

A noter également que les équipes évoluant par exemple à Limbé ont dû interrompre à plusieurs reprises leur entraînement en raison d’accrochages armés.

#NOSO #très #grande #peur #chez #les #supporters #des #Lions #Indomptables

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire