Olembe : ‘Eto’o c’est rien’, audio leaké par Jean De Dieu sur les réseaux sociaux

0

• Les révélations et les scandales entourant l’humiliation d’Eto’o continuent de faire surface

• Cette fois c’est un audio attribué au Ministre Jean De Dieu Momo

• Ce dernier dénigre le président de la Fécafoot dans l’audio qui fait le tour des réseaux sociaux

La rédaction de CameroonWeb a reçu cet audio qui a été attribué au Délégué du Ministre chargé de la Justice, dénigrant le Président de la Fécafoot.

Les éditeurs de CameroonWeb vous proposent une retranscription de cet audio

« On ne joue pas avec un État et cette histoire de Fécafoot dont tu parles avec ton Eto’o. C’est l’Eto’o que je ne connais pas. Qui est Eto’o ? Qu’est-ce que Eto’o ? Il n’est rien autre qu’un ancien lion indomptable comme tous les anciens. Les Mboma, Njitap et Eto’o sont du même rang. Rien d’autre… »

« A l’époque tu voyais les grandes gloires comme les Yanick Noah, les Joseph Antoine Bell qui arrivaient ici au pays. A un moment on les a arrangés, on les a mis à leurs places. Ton Tintin là, que l’autre jour aurions-nous à mettre dans la loge présidentielle. Comme qui? Comme quoi? Avait-on déjà mis le président de la FECAFOOT à la pointe du sport au Cameroun ? Il a même une tutelle qui est même ministre des sports, qui est patron administratif et politique Le ministre est discret et calme tu appelles Eto’o Eto’o, Eto’o quoi de neuf ?

« Au Cameroun, montrez-moi un travail que votre Eto’o y a créé. Ou montrez-moi 10 Camerounais qui travaillent tous les jours, sont salariés et ont à la fin du mois un revenu stable qui nourrit leur famille tous les mois, dans une entreprise qu’il fondé ».

« C’est un Tintin. Il n’a pas eu de bons conseillers autour de lui durant sa carrière. Le pouvoir lui a récemment montré que le bruit qu’il laissait derrière lui pour faire face à la campagne Sangmélima, il faudrait qu’il s’arrête et se limite au bas de l’échelle ». classes, aux gens qui souffrent et qui sortent de la misère… On ne joue pas avec le pouvoir ».

Dimanche 9 janvier dernier, lors de la cérémonie d’ouverture de la CAN, ceux qui s’attendaient à l’entrée en fanfare de Samuel Eoto’o au stade d’Olembe ont été déçus. Samuel Eto’o a été complètement anéanti lors de la cérémonie d’ouverture de la CAN Total 2021. Le nouveau président de la Fecafoot qui a mené une ultime bataille décisive face à la FIFA pour éviter l’annulation de la CAN n’était pas au programme de la cérémonie.

C’est donc tout naturellement que son entrée n’a pas été annoncée. Selon les révélations du journaliste Remy Ngono, tout était en place pour empêcher Samuel Eto’o de briller dimanche.

En effet, les dirigeants du régime ne veulent pas de deux étoiles à la cérémonie d’ouverture de la CAN. La seule star du jour aurait dû être Paul Biya et tout était en place pour qu’il en soit ainsi. Avec sa popularité grandissante, Samuel Eto’o devient une menace pour Yaoundé.

La revanche des perdants de l’élection du 11 décembre

Outre Paul Biya, dont il s’inquiète, Samuel Eto’o s’est fait des ennemis en infligeant une humiliation spectaculaire à l’ancien président par intérim de la Fecafoot Seido Mbombo Njoya lors de la dernière Assemblée générale élective de la procédure le 11 décembre. Le frère du roi de Bamoun était le candidat des experts du régime. Pour ce dernier, toutes les occasions sont bonnes pour montrer à Samuel Eto’o qu’il est un cheveu dans la soupe.

« Nous faisons tout pour l’oublier. Ils font semblant de marcher avec Samuel Eto’o. Ils ne voulaient pas qu’ils soient président. Ils étaient tous derrière Seidou Mbombo Njoya. La victoire de Samuel Eto’o les inquiète », a déclaré Rémy Ngono.

« Ce n’est pas bon signe pour le football. A partir du moment où il n’était pas dans le protocole, tout est possible, surtout s’il essayait de fixer son œil sur la direction des cercles, s’il refusait de se focaliser sur les documents des cercles sans comprendre ça, il sait lire à l’envers. Pourtant, ce garçon a le potentiel pour redorer l’image de notre football, notre sport de roi. J’espère qu’il saura résister à la tempête », rapporte une source bien versée au sérail.
Le journaliste de RFI indique que les salariés de Samuel Eto’o n’ont pas été épargnés par le projet d’humiliation. Certains cadres de la Cameroon Football Association étaient sans billets à quelques heures du début de la cérémonie d’ouverture de la CAN. La Fecafoot a été tout bonnement ignorée dans la préparation de la cérémonie.

#Olembe #Etoo #cest #rien #audio #leaké #par #Jean #Dieu #sur #les #réseaux #sociaux

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire