Paul Biya, la crise anglophone et la bévue du Canada

0

Mélanie Joly a-t-elle parlé trop tôt et surtout trop vite ? Les derniers jours sont à lui concernant étaient en tout cas la cause d’un raidissement diplomatique entre Ottawa et Yaoundé.

L’affaire débute le 20 janvier, lorsque le ministre des Affaires étrangères du Canada déclare publiquement que son gouvernement a été chargé de jouer les facilitateurs dans le conflit sanglant depuis 2017 dans le nord-ouest et le sud-ouest du Cameroun, deux régions à majorité anglophone.

Yaoundé voit rouge

Source :
Jeune Afrique

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire