Que faisait le mouvement franckiste au Centre fin mai ?

0

A l’initiative de Mme Rosalie Florence Mbassi Mendouga, déléguée régionale de ce mouvement dans la région Centre, une première réunion s’est tenue le samedi 22 mai 2021 à Yaoundé, qui a été particulièrement appréciée de la quasi-totalité des délégués départementaux et des membres de leurs bureaux de cette région dont l’objectif principal est d’aligner la structure régionale avec les départements en vue de développer la stratégie de mise en œuvre du MCFPU dans les différentes unités administratives de cette région.

Réunion dans laquelle la coordination nationale était également fortement représentée. Après les politesses d’usage qui marquent l’ouverture des travaux dans de telles circonstances, la Déléguée régionale, après son discours de bienvenue des participants, donnera le ton à l’ordre du jour et autres articles qui seront conservés pour ponctuer les travaux en commençant bien entendu par un compte rendu précis de la réunion du Conseil d’Administration et des Délégués Régionaux qui s’est tenue le 08 mai 2021, toujours à Yaoundé. Importante rencontre sanctionnée par une base de conclusions et de recommandations visant à la fois à encadrer et à encourager les avancées du mouvement, tant sur le terrain qu’au niveau des relations entre ses acteurs.

Si les participants ont été rappelés aux objectifs du mouvement, selon le délégué régional du Centre il est important que chacun d’eux s’approprie le contenu afin d’avoir les arguments nécessaires sur le terrain dans le cadre des échanges prévus. sympathisants et membres potentiels. Une confiance importante du délégué régional envers les participants viendra apaiser encore l’atmosphère car, indiquant les démarches officielles effectivement prises en faveur de la légalisation du mouvement auprès des autorités compétentes, ce qui justifie la tolérance administrative qui est reconnue par la loi camerounaise qui continue d’en bénéficier dans le cadre de ses activités.

L’atmosphère qui a duré du début à la fin en est la preuve, l’intérêt unanime des participants à cette initiative qui, il faut le rappeler, s’inscrit dans la perspective de changement générationnel prônée par le président Paul Biya et que tout est en fait une chance pour chaque citoyen camerounais jouissant de tous ses droits civiques de revendiquer démocratiquement l’accession à la plus haute magistrature de notre pays le moment venu.

Emmanuel Franck Biya est adoubé à ce titre depuis plusieurs mois par des compatriotes vivant aussi bien à l’étranger que localement dans le pays et qui entendent rejoindre leurs forces armées sans discrimination ni exclusion pour le porter grâce aux valeurs garanties par la constitution nationale. au sommet pour partir de la base vers le sommet en se réconciliant autour des idéaux de paix et d’unité qui sont depuis si chers à notre pays. Le mouvement civique Franck pour la paix et l’unité se positionne désormais sur la scène politique nationale et même internationale comme une force pour le développement d’une idéologie consensuelle, prenant en compte la réalité de notre pays dans la perspective de poursuivre sa marche vers la prospérité avec Franck. garantir Emmanuel Biya en tête, dont le silence jusqu’ici sur ce sujet est plutôt une motivation justifiable pour tous ceux qui pensent qu’il est le mieux placé pour diriger avant tout les affaires du Cameroun de demain, dans un contexte caractérisé par la tendance aux replis identitaires et d’autres sont alimentés par certains acteurs politiques qui ignorent malheureusement le bien commun.

Afin d’atteindre ce noble objectif de conquête démocratique du pouvoir, le Délégué régional du Centre n’a pas manqué de rappeler à plusieurs reprises aux participants le rôle stratégique que devrait jouer cette unité dans cette perspective, car, installée au cœur du siège de les institutions et à ce titre appelé à prêcher au quotidien et partout par des actions à la fois positives et constructives en faveur de la consolidation des valeurs défendues par le mouvement des franckistes. Une démarche qui doit se traduire en actes à travers un engagement total sur le terrain, non seulement au niveau des quartiers, mais surtout des quartiers, cantons et villages pour que personne ne le sache. Si, selon certains intervenants, des questions se posent sur les appuis financiers et logistiques dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie, il va de soi que ceux-ci feront sans doute l’objet d’une attention particulière de la part de la hiérarchie du mouvement ponctuel compte tenu des défis à relever pour atteindre les objectifs. En attendant, pour y parvenir, une vingtaine de recommandations seront adoptées pour transmission aux personnes concernées à l’issue de cette réunion, qui est désormais retenue comme cadre de concertation permanente du Centre MCFPU.

#faisait #mouvement #franckiste #Centre #fin #mai

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: