Rapatriement : Opprimés, les Camerounais ne sont plus les bienvenus à Dubaï

0

• Les Camerounais sont désormais mis sur liste noire par les autorités du pays

• Ils ont été arrêtés, emprisonnés, rapatriés au Cameroun

• Les autorités de Dubaï agissent de la sorte en raison du meurtre de toute une famille à Bahreïn

Les Camerounais sont sur la liste rouge par les autorités de Dubaï après qu’une femme camerounaise et son compagnon nigérian soient accusés du meurtre et du vol de toute une famille de Dubaï à Bahreïn. Les deux amants, après leur forfait, se sont donnés la chasse. La police est à leurs trousses et s’en prend à toutes les nationalités camerounaises ou nigériennes du pays.

A cette fin, les autorités rapatrient les citoyens camerounais. Un premier groupe de Camerounais a déjà été renvoyé chez lui. Par ailleurs, plusieurs enquêtes montrent qu’un grand nombre d’autres citoyens camerounais sont incarcérés dans diverses prisons des Emirats Arabes Unis en attendant leur rapatriement au Cameroun.

Les expulsés se sont plaints à plusieurs reprises de ne pas avoir été informés des crimes qu’ils avaient commis, affirmant qu’ils n’avaient fait aucun mal à Dubaï et aux Émirats arabes unis. Ils condamnent la discrimination raciale, mais pour les autorités arabes c’est un moyen de maintenir la sécurité dans leur région.

La plupart de ceux qui ont été arbitrairement emmenés de leurs abris par la police de Dubaï se plaignent d’avoir été privés de tous leurs droits et biens pendant des jours. La répression contre les Africains aux Emirats Arabes Unis et en particulier les Camerounais s’est intensifiée ces derniers temps.

#Rapatriement #Opprimés #les #Camerounais #sont #les #bienvenus #Dubaï

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.