RDPC : ‘A cause d’un conflit politique, Voici comment un handicapé ne peut scolariser ses enfants’

0

« MONSIEUR BAA-YAN-MBE HAIWE, Cadre Contractuel d’Administration à la délégation d’enseignement secondaire de YAGOUA et Délégué de la Communication de la Section RDPC du Mayo-Danay Sud-ouest II, est une Personne handicapée des deux membres inférieurs et victime d’une suspension de solde conclue en mars 2022 sans acte demandant la suspension.

En effet, M. BAA-YAN-MBE HAIWE s’est retrouvé en exile au Tchad après un conflit qui l’opposait à Monsieur BAOYOLA Boniface secrétaire d’État auprès du ministre d’enseignement secondaire qui soutenait la liste électorale de l’honorable TABOULI Célestin (député de la nation) pendant les élections de renouvellement d’organes de base du RDPC de 2021.

Les deux responsables se sont retrouvés dans deux listes électorales différentes du parti au pouvoir. À l’issue de cette l’élection tumultueuse, M. BAA-YAN-MBE HAIWE a été élu délégué de la communication de leur section. ce qui a été le début de ses soucis.

Suite à cette bataille houleuse, dans la fièvre du jeu démocratique, M. BAA-YAN-MBE HAIWE a reçu une convocation de M. BAOYOLA Boniface avec trois chefs d’accusation: Outrage à un membre du Gouvernement, diffamation par voie électronique et menace simple. après plusieurs passages à la gendarmerie et un avertissement de ses supérieurs, M. BAA-YAN-MBE HAIWE a pris peur et s’est retrouvé à l’exile au Tchad voisin depuis le 27 septembre 2021, accusant ainsi des absences au sein de son lieu de service. plusieurs ONG des droits l’homme et L’ambassade du Cameroun au Tchad ont facilités son retour au Cameroun.

Une fois au pays, M. BAA-YAN-MBE HAIWE a effectué plusieurs recours pour regulariser sa situation administrative auprès de la délégation départementale de l’enseignement secondaire sans suite. Inquiet de cette situation , il a saisi le préfet du département puis le gouverneur de la région de l’extrême nord pour trouver une solution.

Monsieur le Préfet du Mayo-Danay viendra solliciter la régularisation de cette forfaiture par lettre datée du 19 avril 2022 à Monsieur le Gouverneur de la Région de l’Extrême-Nord.

En attendant les enfants sont à la maison privés de l’éducation depuis 2021.

Les procédures de traitement de ce dossier par la délégation régionale de l’enseignement sont contraires à la convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées ratifiée par décret N° 2021/751 du 28 décembre 2022 de Monsieur le Président de la République.

L’attention conséquente de la Présidence de la République est sollicitée face à cette situation »

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire