Rébellion : révélations sur la guerre de Samuel Eto’o contre les dirigeants du football camerounais

0

Le forum Mbombog Mbog Nsang Njee explique les raisons simples pour lesquelles l’actuel président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o, a toujours mené une guerre contre le leader du football camerounais.

Alors qu’il était encore joueur, Samuel Eto’o a failli tomber dans une rébellion contre le leader du football camerounais, plus précisément le président de la Fecafoot Iya Mohamed et sa bande, ainsi que le ministre des sports et de « l’éducation physique ».

Tout le monde sait qu’à cette époque, notre Pichichi national était à jour, et donc, avec la joueuse de tennis Serena, il était bien sûr le visage de la marque Puma, qui était à l’époque l’équipementier du lion indomptable Williams.

Dans sa collaboration avec Puma, quelque chose va troubler le sang-froid de Samuel Eto’o, dont personne, pas même ses détracteurs les plus virulents, ne peut remettre en cause le patriotisme. Eto’o va découvrir que la Côte d’Ivoire, bien que moins valorisée que le Cameroun, a un contrat avec Puma à 4 milliards par an, alors que les dirigeants camerounais se vantent des maigres milliards qui nous sont versés.
Samuel Eto’o s’adressera au top management du fabricant de kits Puma pour dénoncer cette injustice, menaçant même de résilier son propre contrat avec la marque si cette injustice n’est pas rectifiée, leur rappelant que c’est par patriotisme meurt et solidarité avec son pays Il se trouve qu’il est resté chez Puma alors que Nike lui proposait bien mieux. Les dirigeants de Puma se sont fait mordre à Eto’o, se rapprochant des dirigeants de la Fécafoot, c’est tout ce qu’ils ont pu dire.

Quand Eto’o contacte Iya Mohamed pour lui demander de résilier ce contrat, ce dernier aura une attitude qui va intriguer Pichichi.
Intrigué, confus, se sentant ignoré, méprisé à outrance, Samuel Eto’o va mettre à exécution sa menace de saisir la société Puma pour exiger une résiliation mutuelle de son contrat.

De cette manière, les dirigeants de la marque révéleront officieusement aux Pichichi les véritables termes du véritable contrat avec le Cameroun, qui était en réalité de 5 milliards par an. Mais seuls les 1,2 milliard connus de tous se sont retrouvés dans les comptes de l’instance dirigeante du football camerounais. Le reste fait l’objet de commandes ultérieures partagées par la galaxie des dirigeants du football camerounais. Pour cette raison, des hommes comme Joseph Antoine Bell ne pourraient jamais être les bienvenus dans ce milieu s’ils pouvaient être battus par un gars comme Seydou Mbombo Njoya, qui n’a aucune référence dans le football et n’a jamais organisé de vacances de championnat.

A partir de ce moment, Samuel Eto’o méprisera le leader du football camerounais, dont il n’aura donc que l’image de gens volant comme des souris. Tout le monde dans le monde a vu cette image d’un match officiel où Eto’o a refusé de serrer la main d’Iya Mohamed pendant que les officiels saluaient les joueurs. Mais Iya, bien que président de la Fécafoot, ne pouvait pas tousser face à une telle humiliation, sachant pertinemment que son adversaire avait ses couilles dans les mains. Pensez-vous vraiment que si tel n’était pas le cas, un Peul, croyant en lui-même tel qu’il est, serait sorti d’une telle humiliation sans une réponse vigoureuse ? D’autant plus que Samuel Eto’o a maintenu cette attitude à son égard jusqu’à son incarcération à la prison de Kondengui.

Ce sont les vraies raisons pour lesquelles les autorités camerounaises n’ont pas voulu d’une forte personnalité à la tête de la Fecafoot, au risque de perdre tous ces privilèges.
Les zones d’ombre du deal Le Coq Sportif seront connues de tous d’ici la fin.

Une chose à propos des Camerounais, c’est que vous pouvez les entendre parler de changement, mais les gens sont des gens qui volent comme des souris simplement parce que l’autre personne refuse de chanter leur chanson.

4 ans renouvelables comme le sait si bien mon frère Armand Noutack II.
Mbombog Mbog Nsang Njee

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire