Rencontre des Frères du Sud : Abel Elimbi Lobe Falls Jacques Fame Ndongo. à

0

• Fame Ndongo a organisé des rassemblements fraternels du Sud

• Abel Elimbi Lobe descriptions de l’initiative

• Les décisions les plus importantes prises à l’issue des réunions

La semaine dernière, la première session des Rencontres Fraternelles du Sud (REFRAS) s’est tenue dans la salle de conférence de l’hôtel Bengo à Ebolowa. Initiée par le Ministre de l’Enseignement Supérieur Jacques Fame Ndongo, sur le très haut accord du Chef de l’Etat Paul Biya. Monsieur. Jules Doret NDOGO, Ministre des Forêts et de la Nature ; M. Emmanuel NGANOU JOUMESI, Ministre des Travaux Publics ; Mme Minette LIBOM LIKENG, Ministre des Postes et Télécommunications ; M. Gaston ELOUNDOU ESSOMBA, Ministre de l’Eau et de l’Energie ; Monsieur. MVE ELEMVA Emmanuel, Président du Conseil Régional du Sud ; Monsieur. Fred EBONGUE MAKOLLE, Secrétaire Général du Ministère de la Décentralisation et du Développement Local, Représentant du Ministre Georges ELANGA OBAM ; M. Camille MOUTE A BIDIAS, Directeur Général du Fonds National de l’Emploi ; Monsieur le Gouverneur de la Région Sud ; Le Préfet du Département de Mvila ; parlementaires; les conseillers régionaux ; les maires ; les dirigeants des partis politiques légalisés ; les autorités traditionnelles et religieuses, ainsi que d’autres élites et forces de la région.

Cette initiative a été fermement condamnée par plusieurs acteurs politiques camerounais qui ne sont pas originaires de la région d’origine du chef de l’Etat. C’est le cas de l’homme politique Abel ELIMBI LOBE.

Reçu mardi matin 26 octobre 2021 sur la radio ABK, il s’en est pris au ministre Jacques Fame Ndongo qui, selon lui, était dans le mauvais cadre. Abel ELIMBI LOBE précise que cette réunion s’apparente davantage à un rassemblement de fête.
« Le ministre FAME NDOGO a foiré les pédales, c’est une activité du parti, il fallait la définir dans ce cadre. Les élites du Sud ne sont pas toutes issues du RDPC », a-t-il précisé.

Pour lui, cette rencontre n’est qu’une illustration de l’échec du processus de décentralisation engagé par le pays.
 » Autre chose, cette réunion est une grave dérive alors que notre décentralisation a échoué. La constitution a fourni un cadre dans lequel nous devons parler des problèmes du Sud (le conseil régional), précise Abel ELIMBI LOBE.

Rappelons que lors de sa rencontre le Ministre des Affaires étrangères, le Ministre de l’Enseignement Supérieur, Modérateur des Travaux a fait une présentation inaugurale, dans laquelle il a rappelé notamment les résultats du Renouveau dans la région sud et a invité la population à consolider les réalisations mais aussi de garder espoir pour l’avenir. Après cette présentation, les participants ont suivi les six présentations suivantes :

Présentation n° 1. Forêts et développement communautaire local (M. Jules Doret NDOGO, Ministre des Forêts et de la Nature) ;

Présentation n°2. Problèmes routiers dans la région Sud (M. Emmanuel NGANOU DJOUMESI), Ministre des Travaux Publics ;

Présentation n° 3. Les réseaux de télécommunications de la région Sud (Mme LIBOM LIKENG Minette, Ministre des Postes et Télécommunications) ;

Présentation n°4. Le défi de l’eau et de l’énergie dans la région Sud (M. Gaston ELOUNDOU ESSOMBA, Ministre de l’Eau et de l’Energie ;

Présentation n°5. La décentralisation au Sud : engagements, enjeux et perspectives pour un développement local durable (M. Fred EBONGUE MAKOLLE, Secrétaire Général du Ministère de la Décentralisation et du Développement Local) ;

Présentation n° 6. La lutte contre le chômage des jeunes : quelle stratégie pour la région Sud ? (M. Camille MOUTE A BIDIAS, DG FNE). Après ces présentations des échanges fructueux, riches et fructueux ont eu lieu.

A cette occasion, le ministre Louis-Paul Motaze a mis en lumière le développement économique de la région sud (production de richesse et amélioration des performances). Essentiellement, les participants ont réfléchi sur :

1- le ralentissement de la région sud en matière de développement des infrastructures ;

2- le retard dans le développement des infrastructures en eau, électricité, routes et TIC ;

3- les difficultés d’accès des jeunes aux élites ;

4- la faiblesse des « structures d’entrepreneuriat » dans la région sud ;

5- les problèmes d’emploi auxquels sont confrontés les jeunes.

A l’issue des travaux, plusieurs recommandations ont été adoptées

1- les rassemblements fraternels au Sud s’inscrivent dans une perspective de pérennité, avec une périodicité annuelle ;

2- un Comité de Suivi est mis en place, présidé par le Président du Conseil Régional du Sud et chargé de suivre et d’évaluer les recommandations des réunions ;

3- le comité de suivi élabore une matrice d’actions de développement à court et moyen terme pour permettre à la région sud de rattraper les autres régions en retard de développement ;

4- les informations pertinentes recueillies lors des différentes présentations de cette rencontre sont diffusées dans les (04) départements de la Région Sud par les canaux de communication habituels ;

5- les réunions mentionnées sont reconfigurées sous forme d’atelier ;

6- un discours spécial au chef de l’Etat pour le remercier des mesures prises pour le développement du Sud depuis son accession à la plus haute fonction.

#Rencontre #des #Frères #Sud #Abel #Elimbi #Lobe #Falls #Jacques #Fame #Ndongo

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: