Rentrée scolaire : panique dans le NOSO ; OTS menace

0

La rentrée scolaire débute officiellement le lundi 5 septembre. La ministre de l’Enseignement secondaire, Pauline Nalova Lyonga, a donné le ton de la rentrée 2022-2023.

Cette rentrée s’annonce sur fond de crise. D’un côté, le mouvement OTS menace, et de l’autre, les Ambazoniens.

Le ministre de Paul Biya a appelé les parents d’élèves et le rectorat à « transformer les difficultés en opportunités ».

Pour cette rentrée scolaire, les indépendantistes ont dévoilé une panoplie de mesures dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Mark Bareta, qui est proche de plusieurs groupes et dirigeants amazoniens, a fait ces annonces dans un post sur son compte Twitter. Il montre clairement que les militants séparatistes s’opposent au projet du gouvernement camerounais de reprendre les cours au NOSO.

« Reprise des classes : les forces d’Ambazonia, dans une vidéo qui circule, ont stipulé que la reprise des écoles cette année ne commencera qu’à partir du 4 octobre 2022. Aucune école ne doit ouvrir ses portes en septembre. Les combattants ont maintenu que toutes les écoles peuvent reprendre SAUF les écoles gouvernementales », a écrit Mark Bareta sur son compte.

« Les combattants ont insisté sur le fait qu’il ne fallait pas chanter l’hymne national du Cameroun dans les écoles, que les élèves ne devaient pas porter d’uniformes, qu’il ne fallait pas enseigner la langue française sous quelque forme que ce soit dans les écoles d’Amba », a expliqué l’activiste.

Rentrée scolaire : grosse menace de OTS sur Etoudi ; Paul Biya interpellé d’urgence

La rentrée scolaire au Cameroun s’est dans quelques jours. Malheureusement, une grosse menace plane sur le système éducatif Camerounais.

Les ambazoniens menacent d’une part et les acteurs du mouvement OTS d’autre part. En effet le retour des classes risque d’être entaché de mouvement d’humeur des enseignants.

Le mouvement OTS (On a Trop Supporté) du collectif OTA (On a Trop Attendu) et du syndicat des enseignants du Cameroun pour l’Afrique ( SECA) ne lâche pas prise.

Le mouvement annonce la grève dans les prochains jours. Voici la note officielle.

Chers Collègues,

Camarades.

En date du 16 Août 2022, nous les Enseignants relevant du Ministère des Enseignements Secondaires(MINESEC), réunis sous la bannière conjointe du Mouvement On a Trop Supporté (OTS), du collectif On a Trop Attendu (OTA) et du Syndicat des Enseignants du Cameroun pour l’Afrique (SECA), avons notifié Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement et Madame la Ministre des Enseignements Secondaires d’un préavis de grève pouvant éventuellement prendre effet le 31 Août 2022, date de la rentrée du personnel enseignant relevant du MINESEC. Il s’en était suivi une réunion, conformément à la lettre No 1657/221/MINESEC/SG DESG de Madame la Ministre des Enseignements Secondaires adressée à Tous les responsables des syndicats des Enseignants SC SYNDICAT DES ENSEIGNANTS CAMEROUNAIS POUR L’AFRIQUE (SECA) ayant pour objet Concertation a/s préavis de grève des Enseignants présidée par elle-même en date du 24 Août 2022 à 12h dans la salle de conférences MINEDUB/MINESEC Bâtiment B. Le contenu de ladite réunion a été rendu public le 25 août 2022 par le SNCP du SECA, porte-parole OTS OTA-SECA.

Au regard de la mise aux oubliettes des revendications légitimes et légales posées par les Enseignants, du refus du Gouvernement d’appliquer les hautes instructions du Chef de l’Etat, et du désir flagrant d’étouffer les groupes OTS-OTA-SECA (représentants véritablement les Enseignants) par le Gouvernement (qui prétend avoir résolu à 95% lex revendications des Enseignants) et ses syndicats satellites, nous les Enseignants relevant du Ministère des Enseignements Secondaires (MINESEC), réunis sous la bannière conjointe du Mouvement On a Trop Supporté (OTS), du collectif On a Trop Attendu (OTA) et du Syndicat des Enseignants du Cameroun pour l’Afrique (SECA), par le présent communiqué, annonçons à la communaute nationale et internationale, ainsi qu’à toute la

Communauté Éducative de la prise à effet inumédiat dès ce 31 Août 2022 du mot d’ordre de grève. Chers Camarades et Collègues, la conduite à tenir pour cette première phase de la grève qui pourrait

éventuellement être reconduite chaque semaine est la suivante: (1) Prendre/Reprendre le service à votre poste d’affection ou de service;

(2) Assister au conseil d’enseignement du premier trimestre dans le département relatif à la

discipline enseignée;

(3) Assister à l’Assemblée Générale du premier trimestre (réunion statutaire);

(4) Être présent à son poste de service durant sa période de travail : (5) Pour la période allant du 05 au 09 Septembre 2022, s’abstenir de toute activité pédagogique ou de toute autre activité non mentionnée dans les points (1), (2), (3) et (4) suscités.

Toute suspension éventuelle de la grève sera précédée de la prise en compte et de la résolution d’au

moins cinq (05) principales revendications: automatisation des actes de carrière des Enseignants avec effet financier, paiement total de la dette des Enseignants, signature et application du statut spécial des Enseignants et d’un échéancier de résolution acceptable pour les autres revendications. Nous réitérons par cette action notre patriotisme et rassurons une fois de plus notre volonté et notre ouverture à un dialogue sain.

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire