REVELATION : Découvre les vrais visages du tribunal militaire au Cameroun

0

Le juge à la retraite de la Cour suprême Jonas Hiehies analyse cette affaire tant décriée à travers son travail.

« La justice ne doit pas dépendre des hommes qui la servent », déclare Jonas Hiehies, avocat au Barreau du Cameroun. Plus connu du public pour son rôle de colonel-magistrat à la retraite, il est l’auteur du livre intitulé Le Tribunal militaire au Cameroun ; hier, aujourd’hui et demain. Chronique d’un savoir-faire controversé ». Un livre qui met en lumière la justice militaire au Cameroun, car « La justice, valeur suprême, doit rester la même et être juste en toutes circonstances et quelle que soit la qualification ». L’auteur explique sur la quatrième de couverture de son livre. Cet ouvrage de 213 pages, publié par l’Institut de Philosophie Saint Joseph Mukasa (Ispsjm) à Yaoundé, est un essai, le premier de l’auteur ; dans lequel il partage non seulement son expérience professionnelle, mais dénonce également les maux qui minent le système judiciaire au Cameroun et qu’il faut éliminer. Notamment : corruption, lenteurs judiciaires et condescendance. Divisé en trois titres principaux, dont le premier est « La compétence du tribunal militaire hier », il se compose de quatre chapitres. Compétence originelle adéquate (1959); l’élargissement et le renforcement de la compétence du Tribunal militaire (1960-1971) ; l’institutionnalisation de la législation d’urgence (1972-1987). Et la réforme réductrice de 1990 (loi n° 90-48 du 19 décembre 1990 modifiant le décret n° 7215 du 26 août portant organisation de la justice militaire). Pour le deuxième titre : « La compétence du tribunal militaire aujourd’hui » il se compose de trois chapitres. En particulier : un retour timide à la législation d’urgence ; deux lois spéciales et une juridiction militaire.

Le troisième titre, « L’Avenir du Tribunal Militaire » est divisé en deux chapitres : une juridiction ordinaire spécialisée et les perspectives. Ceci sans omettre les suggestions « modernes » pour améliorer le traitement des dossiers en MT. Selon l’auteur, ce livre apparaît dans un « contexte contemporain où le rôle et l’action de l’armée sont presque toujours remis en cause. La justice militaire a souvent servi de bouc émissaire à certains milieux et organisations. Elle a été critiquée pour sa connaissance et sa très grande proximité avec l’exécutif et le commandement militaire, suggérant qu’elle ne peut pas être impartiale et discrédite son travail judiciaire », déclare Jonas Hiehies. Considéré comme le premier du genre au Cameroun, le livre du colonel Hiehies est facile à lire. Le style est simple et donc accessible et compréhensible pour tout le monde. Il ne serait pas superflu de dire que ce livre doit être étudié dans les grandes écoles de droit et dans l’armée camerounaise, et pas seulement. Ce serait très gratifiant d’avoir dans votre bibliothèque.

Rf: L’oeil du Sahel

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire