Route Edéa-Kribi: contrôle et la surveillance des travaux l’Etat à la recherche d’une entreprise

0

Le Ministre des Travaux Publics recherche un consultant pour mettre à jour les études détaillées, le contrôle et la surveillance des travaux de réhabilitation du tronçon route Edéa-Kribi-jonction Edéa-Kribi sur le pont de Bivouba. A cet effet, le ministère a lancé un appel d’offres qui se poursuivra jusqu’au 22 de ce mois. « Le Gouvernement de la République du Cameroun a obtenu un prêt de la Banque Africaine de Développement pour financer une partie du projet d’aménagement routier pour l’aménagement de la zone industrielle et portuaire de Kribi (Parzik) et pour utiliser les fonds accordés dans le cadre de ce prêt pour financer les prestations du Maître d’œuvre global des travaux de réhabilitation du tronçon routier Edéa-Kribi Jonction Edéa/Kribi au niveau du pont de Bivouda », écrit Emmanuel Nganou Djoumessi. De même ; Sur l’axe Lolabé-Campo, l’Etat recherche également un prestataire pour réaliser les études détaillées, le contrôle et la surveillance des travaux de la voie express Lolabé-Campo.

Les prestataires privés sélectionnés par l’Etat seront chargés, entre autres, de mettre à jour les études d’avant-projet détaillé (APD) relatives à l’approfondissement des options précédemment proposées et de préparer les concertations avec les entreprises. Toutefois, le Mintp souligne que le processus de sélection sera conforme à la « politique d’achat des opérations financées par le groupe bancaire ».

Sous Parzik, le Cameroun bénéficie d’un appui important de la BAD de 219 milliards de FCFA. Plus précisément, sur le tronçon Edéa-Kribi, d’un coût de 94,2 milliards de F, il s’agit de : renforcer les 107 kilomètres de chaussée existante par une couche supplémentaire de 24 cm ; Extension à 2×2 voies avec terre-plein central ; Construction d’un échangeur reliant l’autoroute Lolabé-Kribi-Edéa. Sur l’axe Lolabé-Campo, les travaux d’aménagement s’élèvent à 125,2 milliards de F. Ils concernent principalement la reconstruction d’ouvrages d’art ; la construction de 40 kilomètres d’autoroutes de type autoroute; travaux de voirie urbaine; diverses institutions sociales. « Comme on le voit bien, c’est une saison de concrétisation des intentions prometteuses précédemment exprimées annoncées pour la zone industrialo-portuaire de Kribi », indiquent les services du PAK.

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire