Samuel Mvondo Ayolo serait derrière l’immeuble Ekang !

1

C’est qu’on apprend un titre de propriété mentionnant le nom du directeur d’un cabinet civil.

Le terrain du siège de Vision 4 est au cœur d’une problématique foncière depuis près de trois semaines. Mais selon un document officiel, l’infrastructure qui s’est propagée sur Internet révèle l’origine de ce pays contesté.

C’est qu’on apprend un titre de propriété mentionnant le nom du directeur d’un cabinet civil.

Le terrain du siège de Vision 4 est au cœur d’une problématique foncière depuis près de trois semaines. Mais selon un document officiel, l’infrastructure qui s’est propagée sur Internet révèle l’origine de ce pays contesté.

« Autant j’ai valorisé le fait que l’homme d’affaires Camerounais, Jean pierre Amougou Belinga, PDG du Groupe Anecdote puisse ériger un immeuble futuriste en plein cœur de Yaoundé, autant, on peut s’interroger sur le fait que le terrain, d’une superficie de 4700 m2, sur lequel, il a bâti son immeuble, lui ait été cédé par la Communauté Urbaine de Yaoundé pour 23.5 millions, soit le 5000frs/M3 en plein centre-ville de Yaoundé.

D’autant plus que selon des informations en notre possession, tout comme le terrain qui abrite le nouveau centre commercial PlaYce Yaoundé, le terrain sur lequel est bâti L’immeuble Ekang, est également litigieux et fait l’objet d’une procédure pendante par devant les tribunaux. Aucun magistrat ne veut se prononcer, au risque de voir sa carrière brisée par « Le cœur du Pays ». Cependant, qu’en serait-il, lorsque « Le cœur du pays » ne sera plus en charge du système judiciaire Camerounais ? Et qu’une décision de justice, soit rendue en faveur de l’autre partie ? L’immeuble sera-t-il détruit comme l’a été avant lui, l’ancien « Hôtel Aurore », qui était également sur le même site ? Luc Messi Atangana, qui aurait perçu 400 millions, pour faire signer ce document, (Ce qui lui a permis d’ériger une barrière de 1km chez lui à Efoulan), va-t-il restituer l’argent ? Car l’ancien Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna, avait en son temps, refusé de signer quoique ce soit. Ce cas nous rappelle, celui de Dikolo Bali. L’avenir nous renseignera sur le sort définit, réservé à l’immeuble Ekang ».

ref: lebledparle

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire