Sanaga Maritime : Ngalle Bibehe détruit Cabral Libii, provoque la démission du PCRN

0

C’est un secret de polichinelle que le Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) traîne comme une boule de fer depuis le double vote de 2020. Aux élections municipales et parlementaires, cette jeune formation politique a porté un coup fatal à des fissures qui ne pouvaient plus être réparées. Au fil des jours, on a assisté à un refroidissement des relations entre les dirigeants locaux du PCRN.

Du refroidissement des relations amicales entretenues par les membres du PCRN, on est vite passé à la rivalité. Et rivalité chaude! Ce que nous avons appelé des « malentendus mineurs » au début de la querelle a finalement affecté la base militante. Les raids répétés de Cabral Libii, le leader incontesté de ce mouvement politique, n’ont pas aidé.

Certains de ses camarades n’ont pas hésité à l’accuser de « partisan », d’autres de « mépris ». N’était-il pas compris par son peuple ? Nous ne saurons jamais. Ce que l’on voit aujourd’hui dans les rangs de ce parti politique dans la Sanaga Maritime et surtout à Edéa peut se résumer en une formule largement partagée au sein du PCRN : « le sable est déjà dans le tapioca ».

Petit à petit, ces combats de coqs ont conduit à une nouvelle tendance au sein du PCrn appelée « clans des désabusés ». Le schisme qui a résulté de ces tensions permanentes au sein du PCRN a conduit nombre de ceux qui s’estiment aujourd’hui « indignés » à explorer de nouveaux horizons.

Le voleur a rendu le voleur, le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, bien au courant de la situation, et a proposé sans tarder des bouées de sauvetage à ces naufragés politiques. Et c’est tout naturellement qu’aux élections sénatoriales il a pu se refaire la main en remportant toutes les mises et en renforçant sa sympathie au sein du PCRN.

Utilisant des arguments persuasifs et des stratégies gagnantes pour qu’il soit le seul à connaître le secret, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe a continué à travailler dans le silence absolu pour grossir encore les rangs du Rdpc. Et il n’est donc pas surprenant que dans les récentes sources politiques du Rdpc nous ayons découvert plusieurs anciens membres du parti de Cabral Libii. Les sommiers qui constituent la base des opérations de renouvellement des organes de base du Rdpc.

Impliquer le plus de militants possible

Des sources au sein du siège local du PCRN rapportent que près de 300 anciens camarades courageux de Cabral Libii rendront leurs tuniques en faveur du Rdpc lors d’une cérémonie solennelle qui se tiendra dans les prochains jours.

Bien avant cette annonce de la démission massive des militants du PCRN pour grossir les rangs du RDPC, on a vu les dirigeants des deux partis politiques au niveau départemental se tabasser pendant les vacances scolaires en se tenant quelques jours de suite. championnats qui ont eu le mérite de mobiliser plusieurs anciennes gloires du football camerounais.

Ce dernier coup porté au PCRN par le ministre des Transports, des Travaux publics et de la Gestion de l’eau s’inscrit dans la continuité d’une lutte visant à recruter le plus de militants possible à l’approche des élections de 2025. Les tiques sont loin d’être terminées puisqu’elles ont déjà été annoncées pour le mois d’octobre, la tenue d’événements de très grande envergure organisés par chacun des deux chefs politiques du département.

#Sanaga #Maritime #Ngalle #Bibehe #détruit #Cabral #Libii #provoque #démission #PCRN

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: