Sécurité : le Cameroun se prépare à des frappes nucléaires

0

• Il s’agit d’une formation initiée par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)

• C’est surtout dans le cadre de la prochaine CAN qui aura lieu au Cameroun

• Le Cameroun ne fait face à aucune menace particulière

Dans deux mois, le Cameroun organise un événement majeur. C’est clairement la Coupe d’Afrique des Nations. Un rassemblement important qui mobilisera des millions de personnes. Pour se préparer à d’éventuelles attaques radiologiques, le Cameroun prend toutes les précautions.

En ce sens, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a commencé le 25 octobre la formation du personnel de sécurité camerounais. Il s’agit de répondre à toute attaque radiologique lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) à partir du 9 janvier 2022. « Cet atelier soutient la recette pour offrir à la prochaine compétition de la CAN des conditions de sécurité maximales. La sûreté nucléaire est recommandée par la CAF et la FIFA dans le cadre des réglementations de sécurité respectives », a souligné Augustin Simo, directeur général de l’Agence nationale de radioprotection du Cameroun, qui organise la formation en collaboration avec l’AIEA. mesures de sécurité pendant la CAN respecte les règles de sécurité. Le Cameroun utilise des sources radioactives dans les applications médicales, les applications industrielles, les heures, les activités de recherche, etc. », ajoute-t-il.

Les bénéficiaires de cette formation apprendront à utiliser les équipements de détection de matières radioactives nucléaires qui seront présents sur le terrain lors des matchs. « Cet équipement va des volumes plus petits à moyens et plus gros. Les plus petits sont utilisés pour détecter les sources radioactives qui pourraient vouloir entrer dans le stade. Parce que si vous avez des matières radioactives, vous pouvez les utiliser pour saboter un grand événement public. peut apporter il en contact avec les explosifs et le disperser. Il appartient à tous les pays de prendre des mesures dans ce type d’événement pour détecter ce type de matériel ici », explique au CRTV Jean Félix Beyala, le directeur des services techniques à l’Agence nationale de radioprotection. , dehors.

Il convient de noter que le Cameroun ne fait actuellement face à aucune menace spécifique de ce type. Ce ne sont que des préparatifs pour faire face à toute éventualité.

#Sécurité #Cameroun #prépare #des #frappes #nucléaires

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: