Sérail : Georges Ewane charge Samuel Mvondo Ayolo et Amougou Belinga chez Paul Biya

1

Georges Ewane , L’ancien directeur central à la Crtv, conseiller technique en poste à la présidence de la République, est présenté dans la peau du « Judas » qui par une note d’information incendiaire, Sibylline et vicieuse adressée au président de la République a « diabolisé » le Dcc et qualifié l’ex ministre Basile Atangana Kouna et Jean Pierre Amougou Belinga de « profanateurs de la présidence de la République ».

La rencontre du 30 août 2022 au palais de l’unité entre Atangana Kouna Basile, Amougou Belinga Jean- Pierre et Samuel Mvondo Ayolo bouleverse, continue de créer des vagues et des « gorges chaudes » au Palais d’Étoudi. L’actualité en date porte sur une correspondance en guise de « note d’information » qui a fuité des sources internes au Secrétariat général de la présidence de la République. Ladite note d’information est produite à partir de la division de l’information et de la communication. Attribué au conseiller technique Georges Ewane Ngude dont la signature se trouve au bas de la page, la note d’information que certaines langues affirment avoir été rédigée sur les hautes instructions du « vice dieu » sans qui l’approbation de son acheminement vers le président Paul Biya n’aurait pas été possible, étale dans toutes ses laideurs l’ambiance de l’animosité, le mal être et le climat délétère qui pourrissent les relations entre le ministre d’État/secrétaire général Ferdinand Ngoh Ngoh et le directeur du cabinet civil Samuel Mvondo Ayolo.

«cette photographie a immédiatement provoqué une bourrasque sur la toile et une grande Indignation au sein de l’opinion publique, qui ne comprend pas que des personnalités aussi controversées soient reçues en toute publicité par l’un des plus proches collaborateurs du Chef de l’État en la personne du Dcc/Pr » , écrit le Conseiller technique. Il a tenu à qualifier de « profanation de la Présidence de la République » et d’insultes aux camerounais ». Il a la dent dure, le ton méprisant et arrogant, mais surtout trop de condescendance contre Don Basilio. Qu’est-ce qui a bien pu pousser l’auteur de la note d’information à Paul Biya de jeter de l’opprobre à l’encontre de Amougou Belinga? Tout laisse entrevoir que les deux plus proches collaborateurs du Président de la République Paul Biya sont des chefs de file de deux factions rivales qui se regardent en chiens de faïence. À la lecture de la note d’information, il apparaît que la rencontre au Palais d’Étoudi entre le Dcc, l’ex ministre Basile Atangana Kouna et le Zoomloo des Zoomloo Amougou Belinga n’a pas été appréciée par certains. C’est dans le même élan qu’on peut inscrire la diabolisation du Dcc/Pr chez Paul Biya par le conseiller technique à la présidence de la République Georges Ewane Ngude. Sa note d’information à Paul Biya intitulée : « réactions des internautes » est d’une tonalité grave aux allures d’une trahison. Des flèches contre le Zomlo’o et Don Basilio

L’ancien directeur central du pool radio à la Crtv s’est abondamment abreuvé dans les réseaux sociaux d’où il se fait une opinion du comment les internautes « sont littéralement en ébullition, depuis la fin de la journée du 30 août 2022, suite à la publication d’une photographie devenue virale (voir copie ci-jointe), prise selon toute vraisemblance dans le bureau du Dcc. Georges Ewane s’indigne d’une photo sur laquelle l’on voit Mvondo Ayolo Samuel (Dcc/Pr), en compagnie de Basile Atangana Kouna et de Amougou Belinga Jean-Pierre.
Dans son brûlot incendiaire, le signataire considère la Présidence de la République comme un panthéon de grande sainteté où on ne devrait barrer la route, ne point laisser accéder des « profanateurs de la présidence de la République ». La tonalité qui transpire des écrits du Conseiller technique, donne à déduire que l’ex ministre de Paul Biya, l’homme d’affaires; que tous les deux, aux yeux de Georges Ewane sont des pestiférés, des hommes sans scrupules, à la moralité douteuse.

« L’on se souvient en effet que M. Atangana Kouna Basile, ancien Ministre de l’eau et de l’énergie a retrouvé la liberté le 29 juillet 2022 après 04 ans d’incarcération, suite à l’abandon des poursuites judiciaires engagées à son encontre devant le Tribunal criminel spécial pour détournement de derniers publics ; l’intéressé ayant restitué à l’État le corps du délit, soit un montant de 1,265 mil- liards de Fcfa » , écrit le conseiller technique. Il enchaîne avec le cas Amougoiu Belinga Jean-Pierre. Le conseiller technique affirme que les « frasques à répétitions, connues du public qui le considère du reste comme un délinquant fiscal; dont les attaques contre le personnel des impôts ont récemment défrayé la chroniqueuse médiatique et provoqué l’ire de la communauté des contribuables » , tance Georges Ewane.

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire