Sérail : Le torchon brûle entre Ngoh Ngoh et Ketcha Courtes, Paul Biya coupe à la limite

0

• Le projet de construction de la Mosquée de Lomé prend un nouveau tournant

• Le torchon brûle entre Ngoh Ngoh et Ketcha Courtes

• Paul Biya a décidé

La construction d’une mosquée à Olembé continue de provoquer une vague de réactions au sein de l’opinion publique et de l’appareil gouvernemental. En ce moment, les haillons brûlent entre Ngoh Ngoh, le tout-puissant secrétaire général de la présidence de la république et Ketcha Courtes, le ministre camerounais du Logement et de l’Urbanisme. Paul Biya a statué et poignarde le ministre Ketcha Courtes.

Il y a quelques semaines, le gouvernement a décidé d’arrêter les travaux de construction d’une grande mosquée à Yaoundé, notamment à Olembe. C’est ce que dit le ministère du Logement et du Développement urbain.

Il s’agit d’une mosquée non autorisée à proximité du « BLOC H » de la commune HLM d’Olembé. Le gouvernement a donc annoncé que le terrain sur lequel se dresse la mosquée appartient à l’État. Dans un échange de lettres en date du 23 novembre 2021, adressée au maire de la commune de Yaoundé 1er arrondissement, le gouvernement a demandé à l’instance dirigeante « de prendre des mesures urgentes pour arrêter les travaux mentionnés, qui ne répondent à aucune norme d’attribution des espace dans cette zone », précise le ministre chargé du logement.

Cependant, le 28 décembre 2021, le Ministre d’Etat, Secrétaire Général du Gouvernement a adressé une lettre au Ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières sollicitant la délivrance d’un titre foncier au profit de la communauté musulmane d’Olembé.

En vous adressant par la présente copie de la plainte adressée au chef de l’Etat par la communauté musulmane d’Olembé, concernant l’objet ci-dessus. J’ai l’honneur de vous faire part des très hautes instructions du Président de la République que vous avez reçues de procéder à la délivrance d’un titre foncier au profit de la communauté musulmane d’Olembé sur le terrain d’une superficie de 1718 m2 au lieu-dit Ville Nouvelle d’Olembé, où une mosquée est en cours de construction. Vous avez la gentillesse de me justifier votre zèle pour la très haute information du chef de l’Etat », s’adressa Ngoh Ngoh à son collègue.

#Sérail #torchon #brûle #entre #Ngoh #Ngoh #Ketcha #Courtes #Paul #Biya #coupe #limite

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire