Home Actualité Cameroun Son mari Policier très malade, elle écrit une note à Martin Mbarga Nguélé implorant sa clémence
Actualité Cameroun

Son mari Policier très malade, elle écrit une note à Martin Mbarga Nguélé implorant sa clémence

La jeune dame a envoyé une note au DGSN. Elle supplie le délégué général à la sûreté nationale de revoir les sanctions prononcées contre son amant, policier et malade. Elle laisse un témoignage au délégué général à la sûreté nationale.

La jeune dame a envoyé une note au DGSN. Elle supplie le délégué général à la sûreté nationale de revoir les sanctions prononcées contre son amant, policier et malade. Elle laisse un témoignage au délégué général à la sûreté nationale.

« Bonjour monsieur le délégué général à la sûreté nationale. J’ai pas eu un autre moyen de vous transmettre cette lettre. C’est avec les larmes et genoux au sol que je vous prie de bien vouloir m’accorder ce petit moment. Je me nomme x fille âge de 21 ans en relation depuis 5 ans avec un policier du grade de gpx1 dont la vie a été transformé en véritable enfer.

En effet mon amant est un fonctionnaire de police du CCGMI promo 2018 qui a été *sanctionné* d’un retard de 3 ans en 2020 dans des circonstances vraiment terribles. Je m’explique :

En 2019 on a aménagé dans une cité à Yaoundé et c’est à cet instant que tout a basculé mon amant avec qui je vie tombait malade chaque jour mal d’estomac grippe sans arrêt des troubles de mémoire. C’est le début de la souffrance entre boulot et maladie on a fait des tours à l’hôpital de police mais là-bas ils négligeaient son état.

Malgré cela, il faisait tout pour aller en service jusqu’a ce qu’on était obligé d’aller à l’indigène. Car ce n’était pas du tout facile et avec tout ça il a manqué des jours de travail que je peux totaliser au nombre de 7. Et lors des demande d’explication il a pu justifier 5 jours avec son carnet malgré la négligence des médecins de l’hôpital police et après avoir expliqué à son chef d’unité les problèmes qu’il rencontre.

Un samedi je crois pendant qu’on était à akono pour finir le traitement ya eu un problème de transport qui nous a obligé à passer la nuit. Ilétait mal. Vu qu’il ne pouvait pas travailler il a appelé son boss pour lui faire part du problème et ce dernier a dit »ok la prochaine prise vient très tôt » mais malheureusement c’était le jour qui va basculer sa carrière.
Car le contrôle de service va constater son absence et une demande d’explication lui sera donné à nouveau. Celle que moi-même j’ai répondu car il ne pouvait pas écrire. En 2021 il reçoit une notification de sanction de mise à pieds et une somme de 28000 à payer. C’est où mon amant a changé whisky en sachet bierres cigarettes (pourtant avant il ne prenait pas ça) il a changé au point où même son état risque de rechuter sa famille n’est pas au courant de ça. Mais sa mère se plaint et pense qu’il est comme ça à cause des tueries de la crise du noso il arrive des fois où elle pleure son fils calme gentil aimable qu’il était.

Monsieur le délégué général à la sûreté nationale veuillez revoir cette affaire s’il vous plait je vous implore même la réduire sera un coup de grâce pour nous et son entourage. Passer au scanner ses états de service que ce soit en mission ou il va et à Yaoundé ses connaissances ne vous diront que du bien sûr lui tant que citoyen et policier.

Actuellement où je vous parle son état de santé n’est pas bien car dernièrement il m’a dit qu’il a pas bénéficier des avancements. Ses collègues devront être gpx1 en décembre et lui il doit attendre 2026. Je vous prie Monsieur le DGSN revoyez son dossier et soyez Clément ».

ref: camerounweb

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa réélu Président

Cyril Ramaphose, Président d’Afrique du Sud Le 14 juin 2024, l’Afrique du...

[quads id=1]