Université de Bamenda : Synes annonce une grève

0

La section Nord-Ouest de ce syndicat menace d’appeler ses membres en poste dans cette institution à cesser de travailler si les enseignants enlevés ne sont pas libérés dans les 10 jours.

Les professeurs de l’université de Bamenda sont en colère. Suite à leurs multiples enlèvements, le Syndicat national des enseignants de l’enseignement supérieur (Synes), une branche de la région du Nord-Ouest, menace de se mettre en grève.

Ces conférenciers protestent contre l’insécurité sur le campus universitaire et autour de ce temple du savoir. Ils veulent aussi protester contre les enlèvements dont ils sont de plus en plus les victimes par les prétendus séparatistes. Ce fut également le cas le 12 octobre, lorsque trois enseignants de cette université ont été enlevés par des hommes qui n’avaient pas encore été identifiés.

Afin de provoquer une réaction des autorités administratives et universitaires de la ville de Bamenda et d’assurer leur sécurité, Synes menace d’appeler ses membres qui travaillent à l’Université de Bamenda à se mettre en grève si les enseignants enlevés ne sont pas arrêtés dans les 10 jours être libéré. Selon Synes, les enseignants sont de plus en plus soumis à des enlèvements qui exigent une rançon, ou à des enlèvements où ils sont simplement assassinés.

Il dénonce également l’insécurité croissante sur la route Bamenda – Bambili – Bambui et souhaiterait une sécurité accrue sur cette route, sur laquelle les trois enseignants ont été kidnappés. Les enseignants font partie des premières victimes depuis le début du conflit armé dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Depuis 2016, plusieurs d’entre eux ont été kidnappés, torturés et parfois assassinés.

#Université #Bamenda #Synes #annonce #une #grève

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: