URGENT : 2 jeunes sur 3 accusés d’avoir insulté Paul Biya ont été déclarés non coupables

0

• Ils avaient insulté Paul Biya et son gouvernement

• Deux d’entre eux sont gratuits

• Une personne reste en prison

C’est une affaire qui a défrayé la chronique nationale et internationale en juin 2021. Bonda Ytembe Clément, Wameni André Boris et Kouamou Wouwe Flavy, tous employés des Plantations du Haut Njombe (Php), accusés d’avoir insulté le Président de la République, ont été arrêtés et incarcérés à la prison de Mbanga. Après avoir été condamnés à un an de prison chacun par le tribunal de première instance de Mbanga, leur avocat a fait appel. La cour d’appel a décidé jeudi de libérer deux d’entre eux et d’arrêter l’autre.

Tout a commencé par une vidéo virale circulant sur internet dans laquelle ces jeunes dénonçaient les conditions de travail difficiles à la PHP et tenaient des propos déplacés au chef de l’Etat et à son gouvernement. Le 11 juin 2021, ils sont interpellés et placés en garde à vue. Le 14 juin 2021, ils seront présentés au juge du tribunal de première instance de Mbanga pour être jugés pour les faits d’« outrage au Président de la République en collaboration, publication et diffusion de fausses nouvelles par des moyens cybernétiques, d’outrage des corps constitués. et des fonctionnaires ». Faits punis et punis par le Code pénal. La question sera délibérée le 17 juin de la même année. Ce jour-là, le juge les condamnera à 1 an de prison, 500 000 francs CFA (cinq cent mille francs CFA) d’amende et 32 ​​000 francs CFA (trente-deux mille francs CFA) de frais.

Moi, Fabien Kengne, qui jugeais injustifiée la peine infligée à ces jeunes, ai immédiatement fait appel. Par exemple, jeudi prochain, le 13 janvier 2022, la Cour d’appel annulera publiquement le jugement, contrairement aux parties. Rappelant et jugeant, Kouamou déclare Wouwe Flavy et Wameni André Boris non coupables des actes qui leur sont reprochés. Relâchez-les pour des faits ratés. Mais d’un autre côté, explique Bonda Ytembe. Clément coupable d’« outrage au Président de la République, publication et diffusion de fausses nouvelles par des moyens cybernétiques, etc. et maintient la peine de 1 an de prison et réduit l’amende à 56 000 francs CFA d’amende.

Contacté par la rédaction de camerounweb, Me Fabien Kengne n’a pas manqué d’exprimer sa joie à la sortie des deux autres, mais aussi sa tristesse face à la condamnation de Bonda Ytembe Clément. >, nous a-t-il dit.

#URGENT #jeunes #sur #accusés #davoir #insulté #Paul #Biya #ont #été #déclarés #coupables

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: