Home Actualité Cameroun URGENT-Mafia à ELECAM : Voici comment un employé déballe tout sur la ‘machine à fraude’ de Paul Biya
Actualité CamerounPolitiqueSociété

URGENT-Mafia à ELECAM : Voici comment un employé déballe tout sur la ‘machine à fraude’ de Paul Biya

Considérée à tort ou à raison comme une machine à promouvoir la fraude électorale au Cameroun, ELECAM, la structure en charge des élections au Cameroun, est épinglée par l’un de ses collaborateurs. Ce dernier, qui travaille dans la structure depuis plus de 12 ans, a partagé un témoignage glaçant, qui a été repris par le lanceur d’alerte Boris Bertolt.

MISÈRES ET MALHEURS DES EMPLOYÉS D’ELECAM… Témoignage

“Je suis agent de maitrise à ELECAM depuis presque 12 ans aujourd’hui.

Les reclassements toujours à tête chercheuse et dans les coulisses. Moi mm qui parle je suis dans la même situation j’ai obtenu des diplômes après mon recrutement et n’a jamais été reclassé pourtant que je connais des gens qui ont été reclassé sous le règne de M Essoussé et beaucoup même qui ont été recruté comme des cadres directement pourtant qu’à notre époque ils nous recrutaient comme des agents de maitrise.

Vous ne connaissez pas quelles frustrations cela crée dans nos têtes au point où nous ne voulons même plus travailler mais plutôt nous enfuir hors de ce pays.

Les agents D’ELECAM font 6 à 7 ans sans avancement et même quand on vous avance les rappels de ces avancements, ils n’arrivent jamais. Ils vous sortent des théories comme quoi il n’ya pas d’argent dans les caisses pourtant que quand il s’agit d’acheter les grosses voitures et faire leur mission dans le monde entier l’argent ne manque jamais pas. Nous ne savons pas à quoi nous servent les membres du conseil électoral si ce n’est s’enfuir plein d’argent dans leurs poches ou si se sont des postes pour récompenser les amis de M Paul BIYA.

Nous voici à 8 mois de travail sur le terrain dans le cadre de la révision du fichier électoral nous n’avons perçu que 3 mois de soutien logistique pour descendre et pourtant nous devons nous rendre sur le terrain tous les jours avec le kit biométrique des tables et des chaises pour inscrire les électeurs et distribuer les cartes ceci avec notre propre argent. C’est très frustrant de savoir que nos dirigeants roulent dans de grosses cylindrées avec des bons de carburant pour toute l’année. Mais nous qui effectuons le vrai travail d’elecam qui est d’aller inscrire les électeurs sur le terrain et leur remettre leur carte souffrons le matir. Car nous trimbalons le matériel dans les taxi et ces derniers nous insulte mm souvent qu’avec tous l’argent qu’on a on ne peut même pas payer le taxi normalement.

Les maigres frais de congé qui ne s’élèvent qu’à 5000fcfa de transport pour nous et nos familles ne sont même pas reversés.

Après 12 ans de service le salaire n’a presque pas changé c’est comme si on piétinait sur place pourtant tous les prix ont changé sur le marché. Et les prix des maisons ont presque triplé. “

ref: camerounweb

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Subvention exceptionnelle de Paul Biya pour le Hadj 2024

Paul Biya accorde une subvention de 1,5 milliard de FCFA pour le...

Nouveau président à l’Université de Douala : Ekambi Dibongue Guillaume nommé par Paul Biya

Paul Biya nomme Ekambi Dibongue Guillaume président du Conseil d’Administration de l’Université...

Inclusion électorale des détenus au Cameroun : l’appel audacieux du Professeur Alain Fogué

Le Professeur Alain Fogué interpelle ELECAM pour la participation électorale des détenus...

Paul Biya célèbre l’Aïd-El-Fitr sur Facebook

Paul Biya adresse ses vœux chaleureux pour l’Aïd-El-Fitr sur Facebook. Le président...