URGENT-SCANDALE : Licenciement collectif annoncé au Cameroun, Grégoire Owona impuissant

0

La rupture est la rupture du contrat de travail à l’initiative de l’employeur. Elle plonge le travailleur dans un chômage intolérable jusqu’à ce qu’il trouve un autre emploi lui permettant de subvenir à la fois à ses besoins et à ceux de sa famille. Aussi inquiétant soit-il, des travailleurs camerounais vont bientôt être licenciés par une entreprise bien connue dans le pays.

L’information provient du journaliste camerounais Boris Bertolt, qui se trompe rarement en raison de ses sources bien informées. Le lanceur d’alerte est informé par des proches de l’entreprise en question que des salariés camerounais vont être licenciés.

Sur sa page Facebook, Boris Bertolt a informé le samedi 13 août 2022 que « la compagnie suédoise Ericsson va licencier soixante (60) personnes au Cameroun. Soixante (60) employés seront bientôt jetés dans la rue par le géant des Télécom Ericsson Cameroon. La firme suédoise Ericsson par sa filiale au Cameroun vient d’annoncer le licenciement de 60 employés exerçant dans le réseau de Orange Cameroun ».

Le journaliste explique que ces soixante (60) salariés « il y a sept (07) ans des employés de Orange Cameroun. Ils avaient donc été transférés à Ericsson pour continuer la maintenance du réseau de Orange Cameroun car Ericsson venait de signer un contrat de maintenance de ce réseau ».

Dès lors, « Ericsson par motif stratégique a décidé de ne plus soumissionner à l’offre d’Orange Cameroun lui permettant de continuer cette maintenance, décidant donc de mettre soixante (60) pères de famille à la maison ».

« L’entreprise Ericsson a indiqué qu’elle procédera à ce licenciement pour motif économique. Grégoire Owona, voici là où tu es attendu », a écrit Boris Bertolt qui interpelle l’autorité.

Grégoire Owona est un homme politique camerounais et ministre du travail et de la sécurité sociale depuis décembre 2011. Auparavant, de 1997 à 2011, il a été ministre délégué au Bureau des relations avec les assemblées.

Depuis 1992, il est secrétaire général adjoint du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, parti au pouvoir).

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire