URGENT : Tensions communautaires dans le village de Paul Biya après une découverte macabre

0

Des sautes d’humeur sont constatées dans la commune de Meyomessala après la découverte du corps d’une jeune femme mutilée. Selon les sources, plusieurs organes de la dépouille (organes génitaux, yeux, seins, etc.) ont été prélevés par les tueurs présumés. Trois personnes ; un Bamoun et deux ressortissants de l’Extrême-Nord ont été arrêtés. Cette opération policière n’a pas calmé la population qui a décidé de combattre les Bamoun qui habitaient les lieux.

Selon les informations, ces tensions au sein de la communauté ont été maîtrisées par la garde présidentielle, car le président de la république et son épouse se trouvent à Mvomeka, à deux pas de l’endroit.

« Les tensions dans la communauté entre Bulu et Bamoun se sont apaisées après l’intervention des forces de sécurité qui ont pris possession de la ville pour empêcher les pillages. La garde présidentielle est immédiatement intervenue. D’autant plus que Paul Biya et sa femme sont à côté à Mvomeka », a déclaré la source.

Le messie de Mvomeka’a

Au Cameroun, les compétences orales du chef de l’État sont évaluées à l’école. Les autorités détectent des signes de « désintérêt » des jeunes générations…
Paul Biya est sans doute à la fois l’homme politique le plus absent et le plus présent de la vie publique camerounaise. Le deuxième président du Cameroun ne suit guère les conseils des ministres avec lesquels il n’a pas participé plusieurs années de suite. A l’inverse, il aime les séjours privés à l’étranger, les stations dont les destinations sont plus ou moins clairement indiquées, les durées parfois omises et les budgets souvent exorbitants – 800 000 euros pour trois semaines de vacances dans la station balnéaire française de La Baule en 2009.

Si l’image d’Arlésienne Biya est aussi omniprésente, ce n’est pas seulement parce que les Camerounais, comme tant d’autres, font campagne des pagnes à l’effigie du candidat ou des portraits officiels dans chaque magasin – par exemple, devant la tribune lors de l’inauguration d’un magasin Carrefour à Douala, en septembre dernier. Alors que Paul Barthélemy Biya’a bi Mvondo fêtera les 40 ans de son arrivée au pouvoir l’année prochaine et soufflera ses 90 bougies l’année suivante, les thurifères se chargent d’inculquer l’imagerie du barreur dans l’esprit de chaque citoyen. A commencer par le plus jeune d’entre eux…

Le 1er mars, quelques semaines après une intervention de Paul Biya adressée aux jeunes, le Gouverneur de la Région Sud a exprimé en ces termes son indignation dans une lettre adressée au Délégué régional des enseignants du secondaire du Sud : constater le désintérêt des jeunes concernant le discours du chef de l’Etat le 10 février 2021′. Sans hésiter, Félix Nguele Nguele a exhorté son interlocuteur à « prescrire aux chefs d’établissements secondaires l’évaluation des élèves sur le contenu du message ».

Du doigt sur l’ourlet du pantalon, les enseignants n’hésitent pas à distiller les éléments de langage des communicateurs présidentiels dans leurs cours et examens. Par exemple, un sujet récent d’« évaluation sommative » du lycée bilingue de Garoua circule, où la « vérification des compétences relationnelles » s’appuie sur six lignes du discours du 10 février. A partir de cette prose dont le style emphatique n’a pas grand-chose à voir avec Ferdinand Oyono ou Mongo Beti, pour 4 points les élèves doivent mettre en avant les « attitudes civiles » et les « raisons de ces attitudes ».

Dans son livre « Le culte de la personnalité au Cameroun », l’essayiste Enoh Meyomesse rappelle que l’entourage de Paul Biya a placé la vénération du chef de l’Etat dans le classement des sports nationaux, présentant un événement sportif ou une anti-don. Le Covid comme générosité personnelle du « messie » de Mvomeka’a. Les internautes se demandent si le Cameroun est vraiment entré dans le 21ème siècle. Le 13 février, jour de l’anniversaire du président, la construction prochaine d’un monument en l’honneur de Paul Biya, d’une superficie de 3 000 m2, a été annoncée dans la ville de Sangmélima, l’une des villes de son enfance.

#URGENT #Tensions #communautaires #dans #village #Paul #Biya #après #une #découverte #macabre

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: