Vie de Pacha, marchés fictifs, JEUNE AFRIQUE révèle l’enquête ouverte contre Amougou Bélinga

0

• Une enquête a été ouverte contre le milliardaire « du système Biya »

• C’est la principale raison de son humiliation à l’aéroport

• Jeune Afrique lève un coin du voile dont il est accusé

Dans un article publié hier 18 janvier, notre confrère Jeune Afrique publie une liste d’allégations qui pèsent sur le milliardaire en série qui s’est construit au fil du temps, l’image du magnat des médias et d’un homme d’affaires impitoyable.

« Selon des indiscrétions, les enquêtes portent sur l’utilisation de l’argent public qu’Amougou Belinga brasse, dans la mesure où ses entreprises
vivent presque exclusivement des commandes publiques. Les enquêteurs vont aussi se pencher sur la régularité des nombreux versements qu’il reçoit sous forme de subventions de l’Etat », écrit Jeune Afrique, précisant que son interdiction de quitter le territoire fait suite à l’ouverture d’une enquête dont le sujet est tenu secret par le sérail, certainement à la demande des plus hautes autorités.

Le goût exagéré du luxe qui ne plaît pas au régime

Dans ses révélations, Jeune Afrique note que les dérives d’Amougou Belinga et son amour exagéré du luxe agacent plusieurs membres du sérail. Dans l’article, le journaliste révèle qu’il fait plus que ce qu’il devrait. Peut-être sera-t-il remplacé dans le système par un homme beaucoup plus efficace et discret.

« En février 2020, il a racheté Télésud – basé à Paris – avec un chèque de l’Etat du Cameroun. Il possède également quatre autres chaînes de télévision, dont Vision 4, qui a une filiale à Brazzaville et Bangui, et une radio, Satellite FM. sans oublier Vision Finance, une institution d’épargne et de crédit qu’il a lancée à grand renfort de publicité. Ses amis du gouvernement ont longtemps considéré qu’il était légitime d’aider à créer des champions nationaux. Mayback, mais aussi pour son goût pour les avions privés et les palaces parisiens que pour ses talents de chef d’entreprise. Ses sociétés ne publient pas de résultats. Aucune information n’est filtrée sur les comptes de Satellite FM ou de L’Anecdote », ajoute Jeune Africa.

Derniers combats pour Kondengui. éviter

Selon nos sources, un rouleau compresseur a été utilisé par certains membres de la série sur Jean Pierre Amougou Bélinga. Habitué à battre et à donner, l’homme se multipliera depuis le 15 janvier, interpellant quelques amis et sponsors au sein du régime de Yaoundé.

« Le Zomloa a déjà appelé le ministre Laurent Esso et d’autres hauts gradés de l’armée qui ont pu lui dire de quoi on l’accuse et les personnes derrière cette humiliation qu’on lui a infligée il y a quelques jours », confie une source proche du patron de le Groupe Anecdote aux éditeurs de CameroonWeb.

« Apparemment Paul Biya est très en colère, mais il n’a pas supporté l’interdiction de quitter le territoire du patron », ajoute notre source confirmant que les exécuteurs, ainsi que les donneurs d’ordre, ne perdent rien pour répondre à leurs actes.

#Vie #Pacha #marchés #fictifs #JEUNE #AFRIQUE #révèle #lenquête #ouverte #contre #Amougou #Bélinga

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire