Violence physique : Voici la circonstance atténuante trouvée au gifleur de la dame finalement interpellée

0

C’est ce que pense le militant et communicant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), André Luther Meka. L’état-major de Paul Biya estime qu’il est le seul militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) à avoir accompli un acte louable après son comportement indigne.

André Luther Meka s’appuie sur l’appel au pardon de Fokam Ngnie Armand Brice pour demander pardon à Ingrid Ngoune.

Pour en revenir aux faits, une vidéo a commencé à circuler sur les réseaux sociaux le vendredi 19 août 2022. Il y a deux (02) parties en total désaccord. Et l’homme est vite devenu incontrôlable et violent.

Le véhicule de Fokam Ngnie Armand Brice a été percuté par Ingrid Ngoune sur le pont du Wouri à Douala. Fokam Ngnie Armand Brice, dont les pièces de la voiture ont été endommagées, demande à la femme de trouver une solution rapide pour régler le problème.

La discussion est devenue venimeuse et le monsieur, qui est membre du MRC (parti dirigé par Maurice Kamto), s’est emporté puis a giflé la dame devant une caméra qui filmait le tout. Fokam Ngnie Armand Brice a présenté après ses excuses quelque chose à féliciter selon André Luther Meka.

« La grandeur d’esprit est de pardonner. Celui qui demande pardon fait acte de contrition envers Dieu, envers sa destinée et ses concitoyens. Un chrétien après une demande de pardon de son bourreau doit abandonner la charge. Armand Ngnie est l’un des rares militants du MRC qui après avoir commis un délit a demandé pardon. Pardonnez ce monsieur », a écrit le militant du RDPC André Luther Meka.

La victime Ingrid Ngoune a donné sa version des faits par rapport à l’incident : « Je ne suis pas en tort, c’est lui qui me cogne par derrière. Direct je me suis garée pour voir qui m’a cognée. Il a demandé que je lui donne de l’argent, j’ai dit non, mieux on appelle la police pour faire le constat. Au moment d’appeler, il arrache mon téléphone comme sur la vidéo ».

Elle raconte que « le monsieur voulait à tout prix que je lui donne de l’argent puis on se sépare. J’ai jugé que non, on doit faire le constat d’abord, il ne voulait pas. Je veux appeler pour qu’on vienne faire le constat, il arrache le téléphone et me frappe ».

https://youtube.com/shorts/sGmlEP7DXGs

ref: camerounweb

 

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire