Violences envers les supporters : la FIFA va recourir à Eto’o, les sanctions risquées sont terribles, voici les détails!

0

C’est une information qui a fait le tour du monde ces dernières heures. Le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o Fils, a rejoué le match des éliminatoires face à un supporter algérien.

Cette fois pas au stade Mustapha Tchaker de Blida, mais au Qatar, près du stade 974 de Doha.

Le Pichichi Samuel Eto’o Fils n’a visiblement rien perdu de ses coups de pied tranchants, avec lesquels il envoie les balles de l’Europe dans les filets adverses.

Seulement, ce n’est pas un ballon que frappe l’ancien joueur du club de football de Barcelone, c’est une personne. Exactement, un fan algérien.

Le YouTubeur est sorti de nulle part après le huitième de finale entre le Brésil et la Suisse, match remporté par les Brésiliens (4-1) et qualifiant pour les quarts de finale.

Les tensions entourant le match retour des éliminatoires de la Coupe du monde face aux Fennecs sont clairement restées fortes. Le supporter algérien a demandé à Samuel Eto’o Fils pourquoi il avait soudoyé l’arbitre gambien Bakary Gassama.

C’est la thèse soutenue par le peuple algérien depuis que son équipe a été éliminée par les Lions Indomptables du Cameroun. La Fédération algérienne de football (FAF) a fait appel à la Fédération internationale de football (FIFA) pour clarifier les choses et rendre justice.

Les choses ne se sont pas bien passées pour elle. La FIFA a soutenu la victoire du Cameroun et c’est lui qui a conduit à la Coupe du monde, à la grande déception des supporters et des joueurs maghrébins.

Samuel Eto’o Fils est également ambassadeur de la FIFA. Son geste est indigne d’une autorité sportive et d’une icône respectée dans le monde.

Le Qatar, pays hôte de la compétition en cours, met l’accent sur le respect d’autrui, la non-violence, la fraternité et d’autres qualités humaines encouragées depuis le début du tournoi.

Samuel Eto’o Fils a échoué, c’est un fait, même si le supporter n’est pas innocent non plus. Les observateurs attendent avec impatience l’intervention de la FIFA.

Et elle tombera, le geste violent n’est pas passé inaperçu et ne doit pas rester impuni. D’autant plus que le Youtubeur a annoncé avoir porté plainte contre Samuel Eto’o Fils.

Les sanctions éventuelles peuvent être de nature financière. L’ancien international camerounais devrait payer des amendes pour les dommages causés (dommages corporels, destruction d’équipements de travail).

Mais même le président de la Fecafoot pourrait être contraint de rentrer chez lui après cet acte, que le Qatar ne soutient en rien.

Pire, la FIFA pourrait lui retirer son titre d’ambassadeur ou même lancer une enquête qui sonnerait le glas de son titre de président de la Fédération de football du Cameroun.

Rf: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire