Voici ce que devient l’ancien hémicycle où Ahmadou Ahidjo et Paul Biya ont prêté serment

1

Les premiers travaux de cet édifice mémorial de l’histoire politique du Cameroun ont commencé.

Le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril
a effectué une revisite du site le vendredi 26 août 2022 pour évaluer l’évolution des activités. Le président de l’Assemblée nationale du Cameroun, l’honorable Cavaye Yeguie Djibril, suit de près les travaux de construction du nouveau siège de la Chambre basse du Parlement à Ngoa Ekelle à Yaoundé.

Il était encore là le vendredi 26 août 2022 pour toucher
la transformation en cours de l’ancienne salle plénière en musée parlementaire. Le déroulement des activités sur le site est tout à fait satisfaisant selon l’honorable Théodore Datouo, président du comité de surveillance.

Cet édifice a vu passer des personnages célèbres
vie politique au Cameroun. C’est au-delà de ça
Demi-cercle assermenté par le premier président du Cameroun, Ahmadou Ahidjo. L’actuel chef de l’Etat, Paul Biya, était là
Plusieurs fois.

C’est donc un haut lieu de mémoire qu’il convient de préserver pour les générations futures. « La visite est essentiellement consacrée aux travaux de transformation de l’ancienne salle plénière en musée parlementaire. On a commencé par déconstruire ce qui gênait
pour permettre aux architectes de nous donner une maquette explicite du projet », a déclaré le vice-président de la chambre basse du parlement. Ce travail est réalisé en collaboration technique avec le Ministère des Arts et de la Culture. La deuxième phase de la visite visait à évaluer le niveau des travaux de terrassement.

A l’arrière, un remblai de plus de 10 mètres de haut a été édifié pour former la cour générale et côté jardin du bâtiment. Ce lieu de mémoire parlementaire en devenir ne laisse personne indifférent. « L’histoire ne s’écrit pas seulement dans des livres, mais aussi à travers des objets. C’est un haut lieu où s’est écrite l’histoire du Cameroun. L’objectif est de transformer cet ancien demi-cercle en musée, racontant l’histoire des Camerounais qui ont vécu ici », a déclaré Hugues Heumen, directeur du Musée national. Selon Ester Olembe, directrice des Archives nationales, la question du contenu sera déterminante : « Qu’est-ce qu’on va y mettre. Peut-on retracer les débats parlementaires de 1946 à nos jours ? Toute cette expertise en matière d’information stratégique et pertinente doit représenter notre patrimoine historique de l’Assemblée nationale.

Construit en 1964, ce bâtiment a abrité les moments importants de l’Assemblée nationale et du Cameroun. Depuis l’indépendance, les différents présidents ont prêté serment dans cette salle ; De nombreuses lois ont été votées dans cette salle.

« Il faut garder cet espace pour les futures générations. Nous allons mettre de nombreux portraits pour permettre de joindre les images aux noms », a précisé le président du comité de suivi.

Après plus de 22 mois de travaux, le taux de réalisation global du nouveau siège de l’Assemblée nationale est de plus de 60 %. Ce projet sera inauguré en mai 2024.

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire