Voici le test quotidien des utilisateurs de l’Angossas-Abong-Mbang-as

0

• Les utilisateurs se plaignent d’extorsion le long de l’axe

• Pour Taxi vous payez presque 2000 gratuit sur l’axe

• C’est une extorsion de gangs organisée

Les usagers de l’axe Angossas-Abong-Mbang vivent l’enfer depuis longtemps. Ils sont victimes d’extorsion systématique de la part des agents de la route, qui les dénoncent.

Selon les informations, la barrière de la brigade de gendarmerie mise en place à Bagoloul est devenue un véritable poste de péage et d’extorsion en lieu et place d’un poste de contrôle pour garantir la sécurité des personnes et des biens.
« Ici, chaque chauffeur de moto taxi inscrit dans un fichier tenu par les éléments de ‘sécurité’ doit débourser 500 Fcfa chaque jour pour franchir la barrière », dénoncent anonymement les internautes.

Selon le journal Le Messager, c’est un véritable cauchemar pour les usagers de cette route. En descendant sur les lieux, le reporter du Messager trouve les faits rapportés par les victimes dépouillés. Cela n’a rien à voir avec la facilité de mouvement. Le bus est pour la montée et la descente de la journée. Les taxis motorisés évitent l’axe. Une fois accepté, vous devrez attendre qu’il soit plein (03 sièges plus les bagages). Sur un chemin de terre de 28 km, pour s’y rendre il faut débourser 3000 Fcfa, au grand dam de la population.

Il informe que les taxis sur la route d’Abong-Mbang à Angossas, à peine 5 km parcourus, sont obligés de payer un ticket de 1000 Fcfa » qu’il met dans la main déjà tendue du garçon qui tient la corde. Cela comme une herse. Non loin de là, à l’ombre, un gendarme sur une chaise de fortune se désaltère sans aucun contrôle de l’utilisateur, non seulement il est crasseux, vêtu de Rangers poussiéreux, d’un béret rouge délavé, et coincé dans ses épaulettes ses lignes de fatigue sur les siennes. Pas un mot. Sous son regard impuissant et indifférent, son acolyte, guidé par l’appétit monétaire, lâche la corde et le visa est accordé », a déclaré le journaliste témoin des événements.

C’est le quotidien des utilisateurs de cet axe. Ces derniers sont contraints de se soumettre aux règlements des gendarmes qui se remplissent les poches tous les jours au détriment de la population.

#Voici #test #quotidien #des #utilisateurs #lAngossasAbongMbangas

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire