Voici les 3 collaborateurs de Paul Biya qui veulent la tête de Jean-Pierre Amougou Belinga

0

• Jean-Pierre Amougou Belinga est dans la tourmente

• Il est interdit de quitter le pays

• Auparavant, il avait proféré des menaces contre 3 employés proches de Paul Biya

Les restrictions imposées au sulfureux homme d’affaires camerounais Jean-Pierre Amougou Belinga provoquent une véritable onde de choc sur le territoire national.

Le PDG puissant et milliardaire du groupe Anecdote tombe en disgrâce.

L’homme aux multiples casquettes qui gère plus d’une dizaine d’entreprises au Cameroun et au-delà, notamment l’immobilier, la construction, la finance, la formation ou encore les médias, n’a pas été autorisé à quitter le pays de Paul Biya. Ses passeports et certains documents officiels ont été retirés de nos enquêtes à la dernière minute.

La rédaction de Camerounweb a appris que Jean-Pierre Amougou Belinga aurait menacé les employés de Paul Biya. Il a également adressé des avertissements aux dirigeants camerounais, y compris les proches collaborateurs d’Etooudi. Cerise sur le gâteau, il a menacé de lancer « ses journalistes » pour s’y rendre.

L’homme d’affaires est surtout en colère contre trois personnalités clés de l’entourage du président. Il s’agit de Ferdinand Ngoh Ngoh, le secrétaire général de la présidence de la République ; Samuel Mvondo Ayolo, le directeur du cabinet civil et Oswald Babooke, son adjoint. Après analyse minutieuse, ces 3 hommes seraient les 3 collaborateurs de Paul Biya qui veulent la tête de Jean-Pierre Amougou Belinga.

Il y a une semaine, le président du Groupe Anecdote prenait la parole avec la réception en audience du président des Comores, Azali Assoumani, précédemment reçu par Paul Biya à Edoudi. Au Cameroun, le président de l’Union des Comores reçoit des invités. Cette sortie tonitruante a sans doute fait parler d’elle au sérail. Certains ont sans doute dit que l’homme d’affaires se met au même niveau que Paul Biya.

« J’ai l’impression que vous l’avez suivi. Il appelle le Groupe Anecdote à venir faire ce que nous avons fait en Centrafrique, ce que nous avons fait dans la sous-région, c’est-à-dire investir aux Comores. Il n’y a rien à faire, on y va tout de suite », a-t-il déclaré à l’issue de son audience avec le président comorien.

Cependant, nous attendons la fin de cette scène qui ne fait que commencer.

#Voici #les #collaborateurs #Paul #Biya #qui #veulent #tête #JeanPierre #Amougou #Belinga

Source: CamerounWeb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire