Home Actualité Cameroun Week Infos: Voici les mauvaises nouvelles annoncé pour Amougou Belinga, Motazé et Sylvain Mvondo
Actualité CamerounSociété

Week Infos: Voici les mauvaises nouvelles annoncé pour Amougou Belinga, Motazé et Sylvain Mvondo

L'enquête lancée par la Présidence de la République suite aux malversations constatées sur les lignes budgétaires 94 et 65 n'augure rien de bon pour plusieurs personnalités.

L’enquête lancée par la Présidence de la République suite aux malversations constatées sur les lignes budgétaires 94 et 65 n’augure rien de bon pour plusieurs personnalités.

« Selon une source proche du dossier, la mission en charge d’auditer l’utilisation des lignes budgétaires 94 et 65 à pied d’œuvre au ministère des Finances depuis quelques semaines s’apprête à lever l’encre. Cette mission qu’on dit commandité par le Président de la République veut savoir qui a bénéficié de cette subvention et à quel but. La source révèle que contrairement à ce que l’opinion publique pense et imagine, cette audit va révéler des informations qui vont donner du tournis », écrit le journal Week-Infos ce mercredi 14 septembre.

Graves soupçons de détournements

Selon des documents confidentiels dont des informations ont fuité, entre 2012 et 2021, lignes 94, le Secrétariat Général de la Présidence de la République a perçu 123 milliards 900 millions de FCFA.

Rien que pour 2016 on apprend que le punk a reçu 2 milliards 500 millions pour des soi-disant « investissements publics » de la part du secrétariat général de la présidence de la République.

Pour la CAN 2019 121 milliards de francs CFA. Fait intéressant, la structure administrative de la task force, qui est basée au secrétariat général de la présidence de la République, a reçu 40 milliards de francs CFA en 2017.

En avril 2022, CameroonWeb annonçait que la Présidence de la République, sur très haute directive de Paul Biya, avait ordonné l’ouverture d’une enquête sur les dépenses de la Ligne 94. Les instructions du chef de l’État ont été transmises aux institutions concernées, dont le ministère, qui est délégué au présidium du contrôle supérieur de l’État et a transmis une communication à son homologue chargé de l’aménagement et de l’aménagement du territoire. Cet avis est intentionnel « Mission spéciale de contrôle de la gestion des ressources allouées aux dépenses communes de fonctionnement et d’investissement sur la période allant de 2010 à 2021 ».

Le ministre précise que, sur ordre très strict de Paul Biya, il a dépêché deux brigades mobiles de vérification dans le département ministériel susvisé pour examiner la gestion des ressources affectées aux dépenses communes de fonctionnement et d’investissement sur la période 2010-2021.

« Ladite équipe est dirigée par Monsieur WAMBANG NYAMALUM, Inspecteur d’Etat », avait écrit la ministre Mbah Achu Rose Fomundam dans sa note du 1er avril 2022 adressée au ministre Alamine Ousmane Mey.

Sylvain Mvondo, Amougou Bélinga, Motazé…

Selon Saint-Eloi Bidoung, la grande majorité des acteurs économiques des dix régions du Cameroun se reconnaissent dans la ligne budgétaire 94, qui relève également du ministère de l’Economie.

Le dimanche 27 février 2022, la question était au menu de l’émission Info Presse de la chaîne de télévision privée Info TV.

Sur le plateau invité, Saint-Eloi Bidoung n’a pas mâché ses mots. Il est revenu sur la polémique entourant cette ligne budgétaire et les accusations portées contre l’homme d’affaires camerounais Jean-Pierre Amougou Belinga.

Selon l’ancien chef du parti au pouvoir, aux côtés de Jean-Pierre Amougou Belinga, le promoteur de Canal 24 TV, Adrien Kemogne a également reçu des fonds de la même ligne, tout comme Siantou et bien d’autres.

Saint-Eloi Bidoung estime que les débats autour de cette fameuse Ligne 94 sont « vains » et « stériles », ce qui nous conduira « dans les problèmes ».

ref: camerounweb

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[quads id=1]