100 millions d’euros annoncés pour inciter à l’embauche des personnes handicapées

    0
    10

    HANDICAP – Le dispositif d’aides gouvernementales à l’embauche, présenté en juillet pour favoriser l’emploi des jeunes de moins de 26 ans, va être étendu aux chômeurs en situation de handicap, “sans limite d’âge”, a annoncé mercredi 26 août le Premier ministre Jean Castex, dont le gouvernement débloquera 100 millions d’euros à cet effet.

    “La relance du pays doit être une relance de toute la communauté nationale, et en particulier nous devons faire l’effort spécifique pour ceux qui pourraient rencontrer des difficultés particulières”, a expliqué le chef du gouvernement, qui s’exprimait à Paris en clôture des premières universités d’été du Conseil national consultatif des personnes handicapées.

    L’aide sera de 4000 euros, accordée pour le recrutement – en CDI ou CDD de plus de 3 mois, et pour un salaire équivalent à deux SMIC maximum – d’un salarié ayant la reconnaissance de travailleur handicapé.

    Applicable aux contrats de travail signés entre le 1er septembre 2020 et le 28 février 2021, l’aide, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance attendu pour le 3 septembre, sera versée par tranche trimestrielle sur une période d’un an.

    Au total, quelque 30.000 personnes en situation de handicap pourraient bénéficier de ce dispositif, a souligné auprès de l’AFP la secrétaire d’Etat chargée du dossier, Sophie Cluzel.

    “Baisser le coût du travail, c’est indispensable pour les employeurs”, a-t-elle assuré, convaincue que cette mesure serait “très incitative”. “Il était important de lever cette barrière d’âge”, afin de “mettre le pied à l’étrier” des demandeurs d’emploi en situation de handicap, a-t-elle affirmé.

    Juste avant la crise épidémique, le gouvernement s’était félicité de chiffres encourageants concernant l’emploi des personnes handicapées: le nombre de salariés handicapés au chômage était descendu sous la barre symbolique des 500.000 fin 2019. Le taux de chômage des personnes handicapées a baissé d’un point en un an, de 17% en 2018 à 16% en 2019, mais reste donc environ deux fois plus élevé que celui de la population active en général.

    Jean Castex, qui s’exprimait muni d’un masque transparent – permettant la lecture labiale par les personnes sourdes et malentendantes -, a par ailleurs annoncé que tous ses discours publics seraient désormais traduits en langue des signes. Le gouvernement doit être d’avantage attentif à ce que sa communication soit accessible aux personnes handicapées, a-t-il convenu, ajoutant: “pour que cela s’accélère, je vais commencer par moi-même”.

    Parmi les types de masques qui pourraient être prochainement recommandés par les pouvoirs publics dans une circulaire officielle, les masques transparents seront mentionnés, car ils sont “très respectueux à l’égard des personnes en situation de handicap”, a ajouté le Premier ministre.

    À voir également sur Le HuffPost: Cette première du compte rendu du conseil des ministres est hautement symbolique

    Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

    Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

    Retrouvez-nous sur notre page Facebook

    Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

    Avec la newsletter quotidienne du HuffPost, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
    En savoir plus



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here