Anthony Edwards nie fermement avoir blessé légèrement deux employées à Denver.

0

Anthony Edwards cité à comparaître devant le tribunal de Denver

Anthony Edwards, l’arrière des Minnesota Timberwolves, a été cité à comparaître devant le tribunal de Denver le 9 juin prochain pour agression au 3e degré. Cette citation fait suite à un incident survenu après la défaite de son équipe face aux Denver Nuggets, où il aurait projeté une chaise de colère qui aurait causé des blessures légères à deux employées de la Ball Arena. La franchise de Minnesota a publié un communiqué pour indiquer qu’elle était au courant de l’incident présumé et qu’elle rassemblait plus d’éléments avant de se prononcer.

Anthony Edwards dément les accusations

À travers la voix de son avocat Harvey Steinberg, Anthony Edwards a démenti les accusations portées contre lui. Selon lui, la vidéo de l’incident confirme qu’il n’a balancé de chaise sur personne et qu’il n’avait bien sûr aucune intention de blesser qui que ce soit. Il a l’intention de se défendre vigoureusement contre ces accusations infondées.

Anthony Edwards encourt une peine de prison et une amende

Le délit d’agression au 3e degré est considéré comme un délit de classe 1 dans l’État du Colorado, le même que celui où Ja Morant avait fait des siennes dans une boîte de nuit il y a quelques semaines. Anthony Edwards encourt donc une peine de prison et une amende pouvant grimper jusqu’à 1 000 dollars. Cette affaire risque de ternir l’image de la star montante des Minnesota Timberwolves, qui avait réalisé une saison rookie prometteuse avec une moyenne de 19,3 points, 4,7 rebonds et 2,9 passes décisives par match.

Mots clés : Anthony Edwards, Minnesota Timberwolves, Denver Nuggets, agression, tribunal, délit, peine de prison, amende.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: