Actualité Mondiale – FR – Attaque de Nice: le RN repense sa « législation de guerre »

0
11

Comme il y a un peu plus de dix jours lors de l’attaque contre Samuel Paty, professeur d’histoire à Conflans-Sainte-Honorine, l’attaque contre des civils dans une église de Nice a saisi toute la classe politique française avec peur Et le Rassemblement National y a trouvé une nouvelle opportunité de critiquer « l’Etat de droit » et de déployer son programme La loi actuelle ne serait pas assez sévère pour lutter contre l’intégrisme religieux, elle est accusée de « couvrir nos pires ennemis à la place pour protéger la France « Parce que » les terroristes sont souvent des gens que nous sommes obligés d’accueillir et que nous sommes obligés de garder « , a déclaré Jean Messiha, membre du bureau national du parti d’extrême droite

Marine Le Pen, elle a fait cette brève déclaration, salle des quatre colonnes, à l’Assemblée nationale, dans laquelle elle a relancé son idée de «législation de guerre» contre les terroristes: «Il ne se passe pas une semaine sans que les Français tremblent , a-t-elle dit: Nous avons besoin d’une législation de guerre contre cette guerre. Ceux qui soutiennent cette idéologie doivent être mis hors d’action « 

Le député du Pas-de-Calais était présent ce jeudi matin dans l’hémicycle, où le Premier ministre Jean Castex a présenté le plan de reconfinement annoncé la veille par Emmanuel Macron, lorsque Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale, a annoncé être élu officiels qu’une attaque avait eu lieu quelques instants plus tôt à Nice Une minute de silence y a ensuite été observée

Pour Le Pen, « nous ne pouvons pas simplement dénoncer le terrorisme Le terrorisme est l’arme de l’idéologie islamiste, nous devons à tout prix réaliser que c’est une idéologie qui nous fait la guerre. Ils doivent être mis hors de danger légalement, grâce à l’état de droit, grâce à une législation spécifique qui serait adoptée à l’Assemblée nationale », a-t-elle déclaré

Après la mort de Samuel Paty à Conflans, la candidate à la présidentielle avait déjà fait cette proposition, l’une des plus radicales à l’époque, dans une atmosphère d’escalade politique « Le terrorisme est [aussi] un acte de guerre », avait-elle déjà soutenu lors d’un discours solennel au siège de son parti à Nanterre Sa «législation d’urgence» devait déjà être «dirigée contre les terroristes»: c’est un catalogue de mesures allant de la surveillance étendue, à un «régime pénitentiaire spécifique», l’armement obligatoire de la police municipale agents, et un traitement particulier pour les dossiers S, qu’ils aient ou non fait l’objet d’une condamnation Décisions qui, sans cette « législation spéciale » rédigée par l’IA, seraient inapplicables…

Ces idées ne sont pas nouvelles, mais les mots sont nouveaux dans la bouche de Marine Le Pen Ils sont arrivés au catalogue du Rallye National avec Jean-Paul Garraud, transfuge de LR qui a abordé la formation démagogue lors du dernier Européens Avec une série de dispositions répressives dans ses valises Le magistrat, ancien juge d’instruction qui était procureur général à la cour d’appel de Poitiers, conseille désormais Marine Le Pen, avocate de formation, sur des questions juridiques En 2006, il s’est vu confier la une mission d’information à l’Assemblée nationale sur la dangerosité dans le cadre de la future loi sur la détention préventive

A l’époque du député, Garraud, jugé « dur », incluait dans son rapport une série de propositions qui, selon lui, défendaient « un nouvel ordre public social et sociétal » comprenant une série de dispositions, dont une « législation d’urgence « devant une » common law peu adaptée à certains types de délinquants « Celle que brocarde aujourd’hui Le Pen, sous le nom de » législation de guerre « Entre-temps, l’idée avait évolué: en 2015, après les attentats de Charlie Hebdo, Garraud a adressé une note à François Hollande, dans laquelle il a réitéré les propos du président de la République, affirmant que le pays « est en guerre contre une organisation terroriste internationale qui a pris pour cible la France et qui prépare d’autres attentats, toujours plus meurtriers et horribles. que les précédents »Il a ensuite préconisé« l’organisation d’un système répressif permanent ».

Jean-Paul Garraud considère encore aujourd’hui qu ‘ »on ne peut pas appliquer une législation légale à un terroriste ». Ils ont trouvé un écho ce jeudi parmi une partie de la droite: Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes a rapidement déclaré après l’attentat de Nice, qu ‘ »il faut s’arrêter à la défense de ces pseudo libertés individuelles ». l’homme était membre il y a quelques années d’un groupe de députés à droite de l’UMP, appelé la «droite populaire» Fondée par Thierry Mariani, ancien ministre devenu député européen en 2019 sur la liste RN, et un certain… Jean-Paul Garraud

Attaque, Conflans-Sainte-Honorine, France, Gérald Darmanin, Gouvernement

Actualités du monde – FR – Attaque de Nice: le RN repense sa «législation de guerre»



SOURCE: https://www.w24news.com/news/actualit-mondiale-fr-attaque-de-nice-le-rn-repense-sa-lgislation-de-guerre/?remotepost=483284

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]