Actualités du monde – FR – Actualités du monde – FR – Rencontre sur l’histoire de Blois: gouverner à l’époque du coronavirus – CAMEROON MAGAZINE – CAMEROUN INFO – CAMEROON ACTU

0

Le thème de la 23e édition des Rendez-vous de l’Histoire de Blois, « Gouverner », a pris une couleur particulière en ces temps de pandémie

Contre toute attente, alors que son affiche programmatique semblait apparaître – la proue d’un navire de guerre face à une tempête – le 23e Rendez-Vous de l’Histoire de Blois, du 7 au 11 octobre, s’est déroulé dans le vent dominant orienté vers le thème des pandémies à travers le temps et la gestion actuelle et erratique du Covid-19, comme une navigation mouvementée en plein brouillard

Point d’orgue de ces questions, le débat de samedi matin entre Jean-François Delfraissy, président du comité scientifique Covid-19, Marisol Touraine, ancienne ministre de la Santé et Didier Houssin, le président du comité d’urgence Covid OMS – 19 Des jeux de très haut niveau qui ont permis de recadrer et de clarifier certains malentendus ou incohérences Didier Houssin a rappelé que les gouvernements ont besoin de conseils avisés et d’analyser les connaissances disponibles, avant toute prise de décision

L’histoire de la science a toujours été écrite dans la polémique, les doutes et les incertitudes Mais ce débat, nécessaire, impératif, a changé de nature avec la crise Covid Il a été importé, exploité, par de nouveaux acteurs, des canaux d’information continus et des réseaux sociaux Cet affichage est devenu une « cacophonie », laissant une impression désastreuse, accentuant la méfiance à la fois dans la communauté scientifique et dans le gouvernement

Jean-François Delfraissy a expliqué comment la demande des politiciens et de l’opinion publique d’exiger des réponses simples se heurte au temps long imposé par la rigueur des protocoles médicaux Cependant, les politiques veulent présenter au public des solutions rapides Une crise sanitaire, comme ça de cette pandémie, ne permet pas immédiatement de satisfaire cette double injonction « Nous avons dit et rappelé que rien ne serait résolu dans quelques semaines A partir de juillet, nous avons prévenu qu’il y aurait une deuxième vague à l’automne qui toucherait les vingt grandes Les villes françaises « , a insisté Jean-François Delfraissy, qui a balayé la thèse d’un » troisième pouvoir médical « , forgé par des chaînes d’information en continu, à la recherche de conflits et de » heurts « Pour nourrir » le buzz « le sujet a été chaleureusement applaudi par le public « Ce qui m’attriste, a-t-il ajouté, c’est que la crise de confiance qui affecte les politiciens se propage désormais aux scientifiques »

Il a également souhaité que les commissions d’enquête parlementaires convoquent également les responsables de ces canaux d’information continue pour les tenir responsables Jean-François Delfraissy exonère la presse écrite de cet acte d’accusation, saluant publiquement « l’excellent travail, notamment, du journal La Croix « pour mettre en avant des arguments pédagogiques propres à clarifier le jugement de chaque Marisol Touraine, a également critiqué la dérive de certains médias comme ceux qui, par exemple, demandent aux Français ce qu’ils pensent de l’hydroxychloroquine » Sur quelle base? « Elle était offensée

Sur la question de la « démocratie sanitaire », les trois intervenants ont déploré l’absence d’un comité de citoyens, indépendant du comité scientifique, pour écraser les questions et parier sur l’intelligence collective en abordant les longues et difficiles questions de cette pandémie Jean -François Delfraissy s’est appuyé sur son expérience personnelle pour modérer l’impatience générale « On a mis quinze ans pour trouver les bons traitements contre le sida, neuf ans pour l’hépatite C, dix-huit mois pour développer le vaccin contre le virus Ebola » Le sentiment d’urgence a fait les gens oubliez qu’une crise sanitaire peut durer et que les décisions à prendre, qui évoluent en fonction de l’évolution de la situation, ne peuvent être que la santé

Le président du Conseil scientifique a confronté le public au défi collectif des semaines à venir « Jusqu’où allons-nous laisser le virus circuler parmi les jeunes, tout en protégeant les vieux? » Jean-François Delfraissy, qui ne le fait pas exclure l’utilisation probable des zones de couvre-feu, appelle à un optimisme mesuré « Nous trouverons la solution à ce virus, bien sûr Mais pas immédiatement « 

Par son ampleur et sa brutalité, l’épidémie de coronavirus a bouleversé la réflexion éthique dans les milieux de soins,

Nouvelles du monde – FR – Rencontre sur l’histoire de Blois: gouverner à l’époque du coronavirus

Les cookies nécessaires sont absolument essentiels au bon fonctionnement du site Web Cette catégorie comprend uniquement les cookies qui assurent les fonctionnalités de base et les fonctions de sécurité du site Web Ces cookies ne stockent aucune information personnelle

Tous les cookies qui peuvent ne pas être particulièrement nécessaires au fonctionnement du site Web et qui sont utilisés spécifiquement pour collecter des données personnelles des utilisateurs via des analyses, des publicités et d’autres contenus intégrés sont qualifiés de cookies non nécessaires.Il est obligatoire d’obtenir le consentement de l’utilisateur avant de démarrer ces cookies sur votre site Web

Les Rendez-vous dans l’histoire, Blois, Esther Duflo, 2021

Actualités du monde – FR – Actualités du monde – FR – Rencontre sur l’histoire de Blois: gouverner à l’ère du coronavirus – CAMEROUN MAGAZINE – CAMEROUN INFO – CAMEROUN ACTU



SOURCE: https://www.w24news.com/news/actualits-du-monde-fr-actualits-du-monde-fr-rencontre-sur-lhistoire-de-blois-gouverner-lpoque-du-coronavirus-cameroon-magazine-cameroun-info-cameroo/?remotepost=408901

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: